Accueil SagaPortrait Lucien Neuwirth, l’auteur de la loi sur la pilule contraceptive est mort

Lucien Neuwirth, l’auteur de la loi sur la pilule contraceptive est mort

par Isabelle Germain
Par Sarah C sur Flickr (CC BY-ND 2.0)

Par Sarah C sur Flickr (CC BY-ND 2.0)

Surnommé par ses contemporains « le père la pilule », Lucien Neuwirth s’est éteint dans la nuit de lundi à mardi.


 

Gaulliste historique, Lucien Neuwirth, auteur de la loi autorisant la contraception, est mort. Hommages unanimes ce mardi 26 novembre. Le Monde explique qu’il « aura eu le mérite, après un combat obstiné et homérique, d’être l’homme qui, permettant pour la première fois librement l’usage des contraceptifs, a fait évoluer les mœurs et pacifié sur ce plan la société française. Car en 1965 il n’était pas facile de convaincre le Parlement du bien-fondé d’une telle transformation des comportements ».

« Hommes et femmes, c’est pareil »

C’est lui qui, dans une France conservatrice d’avant 1968, réussit à faire adopter en 1967 la loi autorisant la contraception. Lui, qui réussit à abroger la loi de 1920 qui interdisait toute propagande et toute utilisation des moyens de contraception. « Un texte qui valut à cet élu UNR (ancêtre du RPR) d’être qualifié de “malfaiteur public” sur les bancs du Sénat », rappelle L’AFP. Lettres anonymes injurieuses, menaces, exclusion de sa fille d’une institution religieuse, Lucien Neuwirth dérange. Pourtant, pour cette proposition de loi, il n’hésite pas à se battre contre son propre camp, lui pour qui « hommes et femmes, c’est pareil ».

Avec le Mouvement français pour le planning familial

Engagé dès l’âge de 16 ans dans la Résistance, Lucien Neuwirth adhère au RPF à la Libération. A Londres, où il arrive à 17 ans, il découvre un contraceptif féminin « le gynomine », dont il fait écho auprès de ses amis, ce qui lui vaut le surnom de « Lulu la pilule ». Il s’engage ensuite en politique dans sa ville natale, Saint-Etienne, en commençant comme conseiller municipal puis adjoint au maire.

En 1957, il fait la connaissance du mouvement Maternité heureuse, qui deviendra le Mouvement français pour le planning familial. C’est à cette époque qu’il met tout en place pour légaliser la contraception. Sa loi relative à la régulation des naissances, dite « loi Neuwirth » autorise la fabrication et l’importation de contraceptifs, leur vente exclusive en pharmacie sur ordonnance médicale, avec autorisation parentale pour les mineures. Il faudra cependant attendre 1972 pour que les derniers décrets d’application soient publiés.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire