Accueil International M/F/X : le genre neutre s’invite dans l’administration belge

M/F/X : le genre neutre s’invite dans l’administration belge

par La rédaction
Visuel de la campagne 'All Genders Welcome'

Visuel de la campagne ‘All Genders Welcome’ à la ville de Bruxelles

Le Selor, bureau de recrutement de l’administration fédérale belge, ajoute désormais le X aux mentions de sexe M/F.


 

 

M/F devient M/F/X. L’administration fédérale belge « veut plus de neutralité liée au sexe lors des recrutements ». Pour cela, l’organisme de recrutement des fonctionnaires fédéraux, le Selor, a annoncé vendredi 18 décembre l’ajout de la mention de sexe ‘X’ à la mention habituelle ‘M/F’ dans ses offres et ses formulaires d’embauche.

« Le X offre ici une alternative à tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans le M ou le F », explique le Selor. « Avec cette formulation adaptée, l’administration fédérale souhaite expressément souligner l’importance de la neutralité liée au sexe lors des recrutements. En ne supprimant pas la mention M/F, mais en y ajoutant explicitement un ‘X’, le but est donc de s’adresser à tous les candidats possibles et à les encourager », explique le Selor.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la campagne « All genders welcome ! » (Tous les genres sont bienvenus), à laquelle ont par exemple participé les policiers de la ville de Bruxelles, qui vise à permettre à chacun.e « de rendre visible son identité de genre et son orientation sexuelle dans l’espace public ».

Citée par la RTBF, la secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances, Elke Sleurs, estime qu’il faut se « débarrasser des stéréotypes utilisés dans certains emplois. Par l’ajout du X sans distinction de sexe ou d’orientation, nous renforçons le message que tout le monde est le bienvenu au gouvernement fédéral ».

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

09 Aziza 21 décembre 2015 - 17:27

Ah, en France, on n’en est pas là! ….du tout du tout….j’ai encore reçu un formulaire des impôts portant la mention « nom marital »! Et quand je vais acheter de la layette pour mon petit-fils la première question qui fuse est « c’est un garçon ou une fille? » quand je réponds « peu importe » on me regarde comme une folle…..

Répondre

Laisser un commentaire