Accueil Saga La Maison Blanche osera-t-elle renier Harriet Tubman ?

La Maison Blanche osera-t-elle renier Harriet Tubman ?

par La rédaction
Harriet Tubman
Harriet Tubman

Harriet Tubman, vers 1887. Ohio History Connection (OHC), par H.G. Smith, Studio Building, Boston.

Harriet Tubman, militante contre l’esclavage et pour les droits des femmes, doit figurer sur les futurs billets de 20 dollars. Mais l’équipe de Donald Trump n’en fait plus sa priorité. Surprise ?

Ce n’est qu’un symbole, mais c’est tout un symbole. Harriet Tubman n’est finalement pas assurée de figurer sur les futurs billets de 20 dollars.

En avril 2016, le Secrétaire d’État au Trésor, Jacob J. Lew, avait pourtant officialisé cette décision : Harriet Tubman, qui au 19ème siècle « a dédié sa vie au combat pour la liberté » – contre l’esclavage puis pour les droits des femmes -, serait la première femme noire à figurer sur un billet des États-Unis. Ce changement devait intervenir en 2020… ou plus tard.

Voir : Avec Harriet Tubman, les femmes font l’Histoire sur les dollars

Ou jamais ? Interrogé sur la chaîne CNBC, le nouveau secrétaire d’État au Trésor, Steven Mnuchin, a jeté un froid le 31 août. « Ce n’est pas quelque chose sur lequel je me concentre en ce moment », a-t-il déclaré, indiquant que la question serait étudiée « à terme ».

Si ce n’est pas un enterrement, cela y laisse tout de même penser. La figure d’Harriet Tubman doit en effet remplacer celle de l’ancien président Andrew Jackson, le reléguant au verso des billets. Andrew Jackson, personnage controversé pour sa participation au génocide des Indiens d’Amérique, est aussi un héros de l’Amérique sudiste, et l’ancien président préféré de Donald Trump.

Alors que les récents événements de Charlottesville ont montré un président des États-Unis réticent à se désolidariser des suprémacistes blancs, cette frilosité affichée à l’égard d’Harriet Tubman prend évidemment un sens politique.

« Ne reniez pas Harriet Tubman », lance le Washington Post dans un éditorial dimanche 3 septembre, appelant le secrétaire d’État au Trésor à « admettre le besoin d’inclure des images de femmes et de minorités, et pas seulement d’hommes blancs, sur la monnaie d’une nation qui doit sa grandeur aux contributions de tous et toutes. Agir ainsi permettrait de rassurer ces Américain.e.s qui suspectent le président Trump et son administration de ne pas respecter pleinement les droits des femmes, des non-blancs et des personnes nées hors du pays ».

Les animatrices du mouvement WomenOn20s, qui avaient milité pour des femmes sur les billets, préfèrent pour l’heure rester confiantes. « Restons calmes et continuons le combat ! », ont-elles réagi.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Viola Desmond, une militante sur les futurs billets canadiens

Mary Somerville et Nan Shepherd : en Ecosse aussi, des femmes sur les billets

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

DERTY 4 septembre 2017 - 19:43

RETRAIT POUR LUTTER CONTRE LES REVISIONNISTES PRO ARABES

Répondre

Laisser un commentaire