Accueil International Manifestations de soutien aux femmes afghanes

Manifestations de soutien aux femmes afghanes

par La rédaction

Des rassemblements, des manifestations, des pétitions… Pour l’accueil des femmes afghanes persécutées et pour une diplomatie féministe.

Samedi 28 août à 14 heures, les féministes se mobilisent à Paris, au coin de l’Avenue de New York et du Cours Albert 1er. Partout en France et dans le monde, d’autres rassemblements sont prévus au même moment pour répondre à l’appel du Réseau européen des femmes migrantes (voir ici) et soutenir les femmes afghanes qui perdent leurs droits les plus élémentaires avec le retour des talibans au pouvoir. 

Mais que faire, que demander aux gouvernements ?  Ne rien faire serait la pire des idées. Comme le dit l’appel des vigilantEs : « Confrontés à une situation de chaos dans laquelle tout le monde est impuissant à agir, manifester pour les femmes afghanes n’a pour l’instant que le sens de faire savoir aux femmes menacées et emmurées sur place, que le monde entier pense à elles et les soutient. » Et ce n’est pas rien !

Les féministes qui militent pour pour l’accession des femmes aux postes de décision donnent la marche à suivre aux gouvernants. Le réseau 2GAP  explique dans un communiqué, ce qu’il attend d’une diplomatie féministe : « agir pour protéger et sécuriser les femmes et les filles qui n’ont pas d’autre choix que de fuir leur pays mais également assurer le respect des droits fondamentaux des femmes en Afghanistan. A défaut, outre le refus de reconnaissance internationale du régime taliban, des sanctions internationales devront être prises. »

 La présidente de la Commission Européenne Ursula Ursula Von Der Leyen a commencé à s’engager dans cette voie : « L’aide humanitaire doit continuer. Mais pas un seul euro d’aide au développement ne peut aller à un régime qui prive les femmes et les filles de leurs libertés et de leurs droits à l’éducation et au travail » a-t-elle déclaré.

 

Partout les associations féministes se mobilisent. La pétition de « pouvoir féministe » pour que la France accueille les défenseuses des droits des femmes afghanes  demande au gouvernement : « Organisez l’accueil en France des défenseuses et défenseurs afghans des droits humains. Organisez l’accueil des femmes et minorités de genre qui souhaiteront trouver en France un refuge. Et organisez-le sans plus attendre. » Une autre pétition dans le Parisien , parlait d’« accueil inconditionnel des femmes afghanes ». Le planning familial de Lyon organisait une manifestation ce vendredi demandant l’accueil inconditionnel des femmes, minorités sexuelles et de genre, militant-e-s  et migrant-e-s afghan-e-s ! »

Du coup, des nuances apparaissent dans les rangs des manifestant.es. Les VigilantEs, « féministes universalistes mobilisées contre la barbarie intégriste », précisent qu’elles vont se joindre à la manifestation mais avec deux bémols : « nous aurions préféré que le rassemblement ne s’adresse pas au ministère des affaires étrangères qui a fait et continue de faire ce qu’il peut, mais plutôt aux responsables afghans » et « nous ne sommes pas non plus favorables à un « droit d’asile inconditionnel » qui pourrait nous mettre tous en danger, à commencer par les afghan.es progressistes d’ailleurs, mais à un asile des personnes en danger pour avoir aidé la coalition, défendu les droits des femmes et plus généralement les Droits Humains, vécu librement, en s’affranchissant des contraintes imposées par les intégristes, et plus généralement toute personne menacée par les talibans pour des raisons politiques. »

Lire aussi  :

LES AFGHANES ET L’INTROUVABLE DIPLOMATIE FÉMINISTE

 

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com