Margot Wallström, clash diplomatique avec l’Arabie saoudite

par Arnaud Bihel
Wallstrom

Margot Wallström. Photo: Kristian Pohl/Government Offices of Sweden

Realpolitik ou droits humains ? En choisissant la seconde option, la ministre suédoise des Affaires étrangères a froissé le royaume saoudien. Et les marchands d’armes de son pays…


 

La ministre suédoise des Affaires étrangères devait s’exprimer lundi 9 mars au sommet de la Ligue Arabe, au Caire, mais son intervention a été annulée à la dernière minute. Et ce, à la demande de l’Arabie Saoudite, a expliqué Margot Wallström. En précisant que le royaume n’apprécierait pas son discours en faveur de la démocratie et des droits humains. La ministre suédoise avait notamment fait part de son soutien à Raif Badawi en janvier, en dénonçant la flagellation du blogueur saoudien.

En réponse à la censure saoudienne, Margot Wallström a publié, en anglais, le discours qu’elle aurait dû prononcer devant la Ligue Arabe. Elle y écrit entre autres que « la liberté d’association, de réunion, de religion et d’expression sont non seulement des droits fondamentaux mais aussi des outils importants pour créer des sociétés dynamiques ». Au lendemain du 8 mars, elle ne manque pas d’y évoquer les droits des femmes. Et conclut son discours par un appel à la démocratie.

En prenant ses fonctions en septembre, Margot Wallström avait expliqué à l’agence de presse Reuters qu’elle mènerait « une politique étrangère féministe, dans le sens où la perspective des femmes, de la paix et de la sécurité sera intégrée dans toutes nos actions ».

Ce clash résonne dans la société suédoise, car le pays est en plein débat autour du renouvellement d’un important contrat d’armement avec l’Arabie saoudite. Le Parti des Verts, soutien du nouveau gouvernement de centre-gauche, plaide pour l’abandon de cette coopération militaire. Tandis que les industriels suédois la défendent âprement, avec l’argument que « le commerce peut aider à promouvoir les droits humains », note Reuters.

Mise à jour : le Premier ministre suédois Stefan Löfven a annoncé mardi 10 mars la résiliation du contrat de coopération militaire avec l’Arabie saoudite. En assurant que cette décision a été prise plusieurs jours auparavant, et n’a rien à voir avec la controverse autour de Margot Wallström.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire