Accueil Médias Matimâles : elles causent toujours très peu dans le poste

Matimâles : elles causent toujours très peu dans le poste

par La rédaction

PolitiqueMedia ce jeudi 19 juillet

Dans un nouveau palmarès des « personnalités politiques les plus invitées sur les plateaux » les femmes apparaissent très en retrait malgré un gouvernement et une Assemblée nationale presque paritaires.

Les comptages des invité.es politiques des matinales se suivent et se ressemblent : la domination des hommes y est écrasante. Le palmarès réalisé par le Figaro s’appuie sur l’agenda tenu par PolitiqueMédia que nous avons consulté ce jeudi matin. Et le visuel (ci-contre) est éloquent : pas une femme dans les six principales matinales télé et radio.

Le Figaro a compté les passages des hommes et des femmes politiques dans ces tranches d’information qui réveillent les Français. Le quotidien dénombre les interviews politiques diffusées entre le 21 août 2017 et le 13 juillet 2018, essentiellement sur RTL, Europe 1, France Inter, CNews, RMC-BFMTV, Franceinfo, France 2, Radio Classique-Paris Première, RFI, Sud Radio, France Culture, LCP, Public Sénat. Les passages de 336 personnes ont été comptabilisés.

Et, sans surprise, c’est Benjamen Griveaux, porte-parole du gouvernement et candidat impatient à la mairie de Paris qui arrive en tête. Il faut compter encore cinq hommes avant de trouver la seule femme figurant au Top 15 des invités : Aurore Bergé, députée La République en marche et porte-parole du groupe à l’Assemblée nationale. Ensuite, dans le Top 30, on ne compte que sept femmes, soit moins du quart des personnalités politiques les plus souvent invitées.

Le Figaro a repéré les premières de différents groupes. Pour le Gouvernement, c’est Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche  qui pointe à la 16ème place. Pour le Rassemblement national (RN, ex-FN) Marine Le Pen se hisse à la 23ème place. Chez Les Républicains (LR), il faut attendre la 42ème place pour trouver Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Pour La France Insoumise, la députée Clémentine Autain est en 43ème place et du côté du Parti socialiste, c’est la sénatrice et l’ancienne ministre Laurence Rossignol qui occupe la 68ème place.

Les femmes qui apparaissent le plus tôt dans le classement sont le plus souvent des ministres : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé occupe la 17ème  place avec au total 26 passages sur la période étudiée. Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes pointe à la 20ème place avec 25 passages et Nicole Belloubet, garde des Sceaux est à la 25ème place avec 24 passages dans ces matinales.

Preuve que la parité entraîne un cercle vertueux : les femmes enfin accueillies à la table du pouvoir sont plus visibles et renforcent la légitimité des femmes au sommet de la politique. Mais il reste encore un très long chemin à parcourir. Les premiers visibles dans les matinales restent les représentants des différentes formations politiques… Encore très loin de la parité.

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

Matinales des radios : encore et toujours 80% d’hommes

Les matinales des radios, toujours des ‘matimâles’

Une année de télé et radio : les chiffres « insuffisants » de la représentation des femmes

Le « plafond de verre » de l’information, rapport GMMP 2015

Le mimétisme masculin des matinales

DOSSIER – FEMMES À L’ANTENNE

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire