Journées du Matrimoine : « On n‘est pas que des muses »

matrimoinePanthéonnes, Sorcières, Audacieuses, Compagnonnes… Pour leur deuxième édition, les journées du Matrimoine se déploient à travers des parcours dans les villes et dans les plus grands musées.


 

Pendant que se dérouleront les journées du Patrimoine, les 17 et 18 septembre prochains à la gloire d’artistes et de bâtisseurs majoritairement masculins, les journées du Matrimoine, sous le mot d’ordre « on n’est pas que des muses » mettront en lumière les femmes trop souvent oubliées.

Pour cette deuxième édition, HF Ile-de-France s’est associée à AWARE, Archives of Women Artists, Research and Exhibitions. Une association fondée par Camille Morineau, qui fut notamment la commissaire de l’exposition elles@centrepompidou. Et aux Editions des femmes – Antoinette Fouque qui ont notamment publié en 2013 le Dictionnaire Universel des Créatrices.

Gabegie

Avant de présenter leur programme, les organisatrices des journées du Matrimoine font un point sur le chemin parcouru et plus encore que le chemin qu’il reste à parcourir pour « promouvoir la mémoire des créatrices du passé et la transmission de leurs œuvres ». A la fois pour « leur donner la place qu’elles auraient dû avoir si l’Histoire ne s’était pas écrite au masculin, mais aussi permettre à des femmes de se projeter dans des carrières qui peuvent actuellement leur sembler réservées aux hommes ».

Aline César, Présidente de HF Île-de-France, rappelle que le rapport sur la place des femmes dans les institutions culturelles réalisé par Reine Prat pour le Ministère de la Culture a dix ans. Quels progrès depuis ? « Les femmes signent 26 % des mises en scène du réseau conventionné contre 22% en 2006 et dirigent 21 % des Centres Dramatiques Nationaux contre 16 % en 2006. Combien d’années pour arriver à la parité ? », demande-t-elle. « Quelle gabegie quand on pense que les jeunes filles représentent 60 % des étudiant.e.s des écoles de l’enseignement supérieur artistique et culturel ! »

Pour les journées du Matrimoine, une quinzaine d’événements seront organisés à Paris. Des parcours comme « Sorcières, alchimistes, ‘compagnonnes’ » dans le 4ème arrondissement, où il sera notamment question d’Hypathie, mathématicienne, astronome, philosophe. Dans le 5ème arrondissement, le parcours suivra le chemin des « Panthéonnes » souvent gagnées par « l’effet Matilda », c’est-à-dire les femmes spoliées de leurs découvertes par des hommes ou gagnées par la propension des femmes à taire leurs succès. Le 18ème arrondissement donne rendez-vous avec les « femmes de la commune, les artistes et les autres ». Des visites thématiques auront lieu dans sept grands musées parisiens avec AWARE. Le public sera guidé vers les œuvres de femmes. Dans le 14ème arrondissement, et notamment à la Coupole, Claudine Monteil racontera Simone de Beauvoir. A la maison des Métallos, rendez-vous avec des plasticiennes, autour du Tram T3B, la compagnie Pièce Montée murmurera à l’oreille des passants… Des manifestations sont également prévues dans des régions où sont implantées d’autres antennes de la Fédération HF : en Bretagne, en Normandie et en Rhône-Alpes. Le programme complet est sur le site matrimoine.fr.

 

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS :

L’île de la Cité des femmes à Paris

Les femmes photographes flashent à Paris

Toujours pas de femmes artistes ?

Festivals : les femmes sur scène à la peine

Le Matrimoine sort de l’oubli

 

Tous les articles de la rubrique Agenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php