Accueil International Plus d’un milliard de femmes dans le monde ne sont pas protégées par la loi contre les violences au sein du couple

Plus d’un milliard de femmes dans le monde ne sont pas protégées par la loi contre les violences au sein du couple

par La rédaction

Dans un tiers des pays, aucune loi ne punit les violences sexuelles au sein du couple. Et la moitié n’ont aucune législation contre les violences économiques.


 

Plus d’un milliard de femmes dans le monde ne bénéficient pas d’une protection juridique contre les violences sexuelles conjugales ou intrafamiliales, et elles sont près de 1,4 milliard à n’être pas protégées par la loi contre les violences économiques au sein du couple, selon une nouvelle étude de la Banque mondiale.

Le document intitulé ‘Les Tendances mondiales et régionales de la protection juridique des femmes contre la violence domestique et le harcèlement sexuel’ (ici en anglais) relève que plus du tiers des pays dans le monde ne disposent pas de loi contre les violences sexuelles au sein du couple, et un quart n’ont aucun texte contre les violences physiques.

De plus, la moitié des pays n’ont pas légiféré sur les violences économiques. Ces dernières consistant à exercer un contrôle sur sa partenaire en limitant son accès à des ressources financières, à l’éducation ou à l’emploi, à des fins d’intimidation ou de menace.

« Alors que l’existence de lois contre les violences envers les femmes est un premier pas important pour garantir leur protection, cet arsenal juridique est encore très faible dans de nombreux pays », souligne Paula Tavares, spécialiste en droit et en question de genre à la Banque mondiale et co-auteure de l’étude.

Si les progrès sont faibles, ils existent tout de même : ces quatre dernières années, la part de pays sans protection légale contre les violences domestiques est passée de 29,1 à 24,1%, grâce à des réformes en Algérie, en Biélorussie, au Kenya, en Lettonie, au Liban, aux Pays-Bas et en Arabie Saoudite. En matière de violences physiques, la proportion de pays sans législation a décru de 30,5 à 25,8%, et elle a baissé de 60,3 à 51,1% pour les violences économiques.

Reste que le plus souvent, la législation ne protège que les femmes mariées. Dans plus de 2 pays sur 3 – ce qui concerne plus de 2 milliards de femmes – les partenaires hors mariage ne disposent d’aucune protection juridique contre les violences.

La loi protège davantage les femmes au travail. Seuls 13,5% des pays ne disposent pas de texte contre le harcèlement sexuel au travail. Ce sont tout de même 360 millions de femmes qui ne sont pas protégées par la loi.

 

1 commenter

contact@cidff04.org 8 mars 2018 - 14:00

En France, on a des lois pour protéger des violences conjugales et sexuelles au sein du couple … mais de nombreux obstacles pour faire valoir nos droits. Pas de quoi être fier-es à mon sens …

Répondre

Laisser un commentaire