Pley, Naouri, Le Ray, Zemmour, Lacombe et les autres… les perles misogynes de 2013

par Arnaud Bihel

Du harcèlement selon Guillaume Pley aux caquètements de Philippe Le Ray, en passant par le « Violez-la » d’Aldo Naouri, les « casseroles » de Bernard Lacombe ou l’inévitable Eric Zemmour… en toute subjectivité, voici nos « misogynes beaufs » de l’année en France.


 

Les médiatiques

Pley2

Guillaume Pley, dans sa vidéo

Place aux jeunes. Guillaume Pley, animateur sur la radio NRJ, a fait le buzz à l’automne avec une vidéo montrant « comment choper une fille ». Ou plutôt, comment appeler séduction ce qui n’est autre que du harcèlement. Les critiques n’ont malheureusement pas pesé lourd face aux millions de vues. Voir : Guillaume, 28 ans, prof de sexisme

La radio RMC n’est jamais en reste en matière de sexisme, et a commencé l’année 2013 en trombe avec une salve de commentaires déplacés sur Nafissatou Diallo. A la manœuvre, ses chroniqueurs Franck Tanguy et Sophie de Menthon. Voir : Sur RMC, le « conte de fée » de Nafissatou Diallo

Il figurait déjà dans notre classement des réacs de l’année 2012 : Eric Zemmour s’est à nouveau distingué en 2013. Le chroniqueur, qui se veut le défenseur de l’homme blanc opprimé, devrait sans doute être classé hors-concours pour l’ensemble de son oeuvre. Parmi ses interventions de l’année écoulée : « Si le pouvoir ne reste pas dans les mains des hommes, il se dilapide. » Voir : Eric Zemmour reprend sa place de sexiste en chef et aussi : La paternité selon Pécresse et Zemmour

Naouri2

Aldo Naouri présentant dans une librairie strasbourgeoise, le 15 octobre 2011. Par Ji-Elle, via Wikimedia Commons

Autre habitué des déclaration à l’emporte-pièce, le pédiatre Aldo Naouri s’est rengorgé d’avoir conseillé à un homme qui se plaignait que sa femme ne fasse plus l’amour : « Violez-la ». Voir : ‘Violez-la’ : la provoc de Naouri ne passe pas. Des propos tenus dans le magazine Elle, et répétés notamment sur France Culture. Au point que le CSA s’en est ému. Voir : Viol selon Naouri : le CSA tape du poing

Les parlementaires

Dès le mois de janvier, pour avoir lancé en séance « C’est qui cette nana ? » à l’adresse de sa consoeur Laurence Rossignol, le sénateur UMP Bruno Sido se voyait décerner par cette dernière la « palme du misogyne beauf ». Voir : Au Sénat, « la palme du misogyne beauf »

LeRay

Philippe Le Ray

Neuf mois plus tard, le député UMP Philippe Le Ray s’amusait à imiter la poule pendant l’intervention d’une consoeur. Mal lui a a pris : il a écopé d’une sanction financière « compte tenu du caractère sexiste » de son comportement. Voir : Philippe Le Ray, nouveau nominé pour le « prix du beauf misogyne » et aussi : Le sexisme à l’Assemblée coûte 1378 euros

La presse semblait alors découvrir, effarée, un machisme parlementaire qui n’a pourtant rien de nouveau. (Voir aussi : Une femme au perchoir, l’Assemblée s’enflamme et Députés « machos », le dossier s’alourdit). Il est vrai que, cette année en particulier, les débats sur le mariage pour tous ou sur la loi instituant le binôme paritaire aux élections départementales, ont occasionné des dérapages féquents.

Les sportifs

Lacombe2

Berbard Lacombe en juin 2012. Par Gind2005, via Wikimedia Commons

C’est l’entraîneur du PSG Laurent Blanc qui s’est distingué en décembre, avec un trait d’humour raté à l’intention d’une journaliste qui l’interrogeait sur la technique. Voir : Laurent Blanc, la tactique et les jolies femmes

Mais il n’arrive pas aux protèges-tibias du dirigeant de l’Olympique Lyonnais Bernard Lacombe qui, sur l’antenne de RMC (encore) renvoyait une auditrice à ses casseroles. Voir : « Je ne discute pas de football avec des femmes »

Côté rugby, l’entraîneur du RC Toulon et ancien secrétaire d’Etat aux Sports Bernard Laporte a comparé à sa manière les aléas des résultats sportifs : « Quand tu baises une laide et qu’un jour tu baises une belle… » Voir : « Comme baiser une laide »… Quand un ancien ministre file la métaphore

Les cinéastes

Mocky2

Jean-Pierre Mocky en décembre 2010. Par philemon94 sur Flickr

Portrait de l’artiste en vieillard libidineux. Quand le cinéaste Jean-Pierre Mocky recherche une collaboratrice, il la veut célibataire « sans enfant ». Voir : Cinéaste, 80 ans, cherche jeune collaboratrice célibataire

Dans le milieu du cinéma toujours, Roman Polanski a profité de sa présence au festival de Cannes pour dire tout le mal qu’il pensait de l’égalité entre les femmes et les hommes. Tandis que François Ozon donnait son avis éclairé sur la prostitution, « un fantasme de beaucoup de femmes »Voir : Après Ozon, Polanski au festival des beaufs

 

Nous avons mis ici en avant une brochette de personnalités. Mais il ne s’agit pas d’oublier que le sexisme est aussi, surtout, une œuvre collective.

C’est le cas lorsque plusieurs magazines, comme Terrafemina ou Top Santé, invitent à avaler du sperme, en s’appuyant sur des études controversées, voire inexistantes (Voir : N’avalez pas tout ce qu’on vous dit sur les bienfaits du sperme puis Top Santé prescrit 2 fellations par semaine).

Quand la presse encore, en reprenant une étude, fait passer l’idée que les tâches ménagères sont dévolues aux femmes, et l’initiative du rapport sexuel aux hommes (Voir : Ménage et sexualité : encore un biais sexiste dans la presse).

Ou encore quand le monde du sport ne peut s’empêcher de sexualiser les femmes. Cette année, l’aviron s’est illustrée avec sa campagne de promotion (Voir : L’aviron mise à son tour sur le glamour) ; la Ligue féminine de basket-ball avec ses affiches (Voir : Mets tes baskets et montre tes seins) ; de même que celle de handball pour une autre affiche, sans parler de la volonté de présidents de clubs féminins de handball d’imposer la jupette aux joueuses (Voir : Pas de jupette en vue pour les handballeuses et Nouveau débat sur la jupe dans le sport).

Si vous aviez oublié : 12 réacs made in 2012

  

Partager cet article

4 commentaires

marthnard 28 décembre 2013 - 08:18

lâchons nous en fin d’année : tout ceci pue la couille; espérons que 2014 sentira meilleur…

Répondre
Peter Bu 1 janvier 2014 - 17:15

Ces hommes devraient obligatoirement lire le blog de Tingy Tanana.
.
Pour vous aider à vous rincer la bouche après les insanités décrites ci-dessus, puis-je vous inviter à lire http://www.aneries-sur-les-femmes.fr ?

Répondre
Alice 7 janvier 2014 - 10:33

Merci pour cette compilation et pour mettre en lumière la place encore réservée aux femmes au 21º siècle bien entamé dans un pays qui se veut pourtant « civilisé ».
Par contre ce terme de « perles misogynes » me dérange et me met très mal à l’aise.
Naouri lance un appel au viol donc au crime. Le crime est-il une perle? Forcer des jeunes femmes à vous embrasser est-ce une perle? Ne serait-pas plutôt une agression sexuelle?
Pour moi une perle misogyne serait par exemple faire une remarque sur le fait qu’une femme soit nulle en cuisine ou s’étonner qu’une femme puisse repeindre toute seule son appartement. Par contre parler de perles pour un « violez-là », un « je t’embrasse de force et tu es priée d’être heureuse et d’en rire », un « je ne parle pas aux femmes » est pour moi même pas un euphémisme mais une négation de la gravité du viol, des agressions sexuelles, de l’exclusion des femmes de l’espac public et de la parole et donc de l’existance même des femmes dans l’espac public, bref tout le contraire de ce que vous dénoncer.

Répondre
Anne-Florine Tilloy 23 janvier 2014 - 20:07

Avez vous vu la pub « cuir center » où des hyènes qui rient sur leur canapé sont remplacées par des femmes qui rient elles aussi? Ce ne sont pas des hyènes de garde.Anne-Florine.

Répondre

Répondre à Anne-Florine Tilloy Annuler la réponse