Accueil Société Noël, cadeaux régressifs pour elle et lui

Noël, cadeaux régressifs pour elle et lui

par Isabelle Germain

yahooYahoo pour elles remet chacun à sa place traditionnelle en conseillant des cadeaux pour elle, pour lui, pour maman ou papa, pour fille ou garçon.


 

Plus une marque segmente, plus elle vend. La recette est connue. Alors pour Noël, c’est la fête du cadeau qui segmente ! Selon quel critère ? Le sexe et la situation parentale chez  « Yahoo pour elles » notamment. Le site dresse, à travers sa typologie de cadeaux, le portrait en creux d’une société où les hommes et les femmes sont remis à leurs places bien traditionnelles.

Les « mamans » ? Elles peuvent être pressées, gourmandes, cooconing, fan de, beauté culte ou spécial montre. « Pour papa », changement d’univers : sportif,  James Bond,  High tech, globe trotter, gourmand, populaire. Les mamans sont donc priées d’être hyperactives mais aussi belles et attachées à leur intérieur… Tandis que papa ne doit pas passer beaucoup de temps avec ses bambins tout occupé qu’il est à globe trotter ou à jouer James Bond.

Mère sacrificielle ?

Continuons rubrique « pour elle »… On retrouve à peu près les mêmes thèmes que « pour maman » mais  le mot « pressé » a disparu… ça se confirme, la parentalité rend les femmes pressées et les hommes globe trotters. Puisqu’elle est moins pressée que maman, « elle » peut avoir la « beauté girly » attitude, qui est un des thèmes  absents de « pour maman ». A moins que « pressée » ne soit remplacé par « pour les frileuses »… donc en plus de devoir s’activer, maman peut avoir froid, la mère sacrificielle n’est pas loin.

Pour lui, en revanche très peu de différence entre lui papa et lui non papa. La seule case qui change est « les plus populaires » transformée en « pour les geeks », (notons au passage qu’il n’y a pas de geek chez les femmes de Yahoo pour elles…) Donc la parentalité ne change pas grand-chose chez un homme selon les stéréotypes ambiants.

Bien sûr, personne n’est obligé de suivre les normes de ce site. Mais stéréotypez, stéréotypez, il en restera toujours quelque chose.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Le sac à main de maman, les outils de papa

Stéréotypes, ou pas, dans les catalogues de Noël

Super U, père Noël contre les stéréotypes

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

marie 18 décembre 2012 - 09:30

J’ai aussi remarqué que l’onglet « People » dans ces différents sites de navigation et boîte aux lettres améliorées est souvent situé dans la sous-partie « femmes ». Et moi j’aimerais bien savoir combien d’hommes ont déjà cliqué sur « People » pour avoir tooooutes les infos à ne pas manquer sur les stars. Et donc leur demander si ces préoccupations sont 1) l’apanage des femmes, toutes les femmes 2) s’ils s’en sentent diminués dans leur virilité.
C’est vrai pour toutes les sous-parties (ou « segmentations » de plus en plus visibles, comme vous le faites remarquer).

Répondre

Laisser un commentaire