Accueil Sport Non au bikini, oui au short : les beach handballeuses écopent d’une amende

Non au bikini, oui au short : les beach handballeuses écopent d’une amende

par Isabelle Germain

Les instances sportives européennes ont infligé une amende aux beach-handballeuses norvégiennes pour avoir joué un match en short et non en bikini. Affliction générale.

Nous sommes en 2021 et le lundi 19 juillet de cette année, la commission de discipline de la Fédération européenne de handball (EHF) a infligé une amende de 1500 euros à l’équipe féminine de beach handball norvégienne. Le tort des joueuses : avoir joué leur dernier match de l’Euro, en Bulgarie, face à l’Espagne en short et non en bikini. L’EFH a indiqué des règles strictes et précises :  « Les joueuses doivent porter une brassière de sport moulante, avec des ouvertures profondes pour les bras et « des bas de bikini (…) ajustés et échancrés ». « Les côtés doivent être larges d’au maximum 10 cm » .

Pourtant, les joueuses de l’équipe nationale, soutenues par l’Association de Handball Norvégienne avaient décidé de porter des shorts plus couvrants et l’avaient annoncé sur twitter suscitant l’approbation de bien des internautes

Avant la compétition, la Fédération norvégienne avait déjà demandé à la fédération européenne d’assouplir la règle mais celle-ci s’était réfugiée derrière la Fédération internationale seule habilitée à modifier le règlement. Du coup, la fédération norvégienne avait soutenu ses joueuses et indiqué qu’elle était prête à payer une sanction financière. Le ministre norvégien de la culture et de l’égalité des chances, Abid Raja avait commenté sur twitter  :« Que de changements d’attitudes sont nécessaires dans l’univers international macho et conservateur du sport !»

Sur les réseaux sociaux, les féministes qui se battent pour l’égalité dans le sport sont affligées. Béatrice Barbusse, sociologue du sport qui préside ou a présidé plusieurs fédérations sportives et écrit l’ouvrage « Du sexisme dans le sport » en 2016, reprend une citation de Valérie Nicolas, coach d’équipes de handball, Directrice Culture&Sports à Tarnos et consultante TV : « J’ai perdu des joueuses à cause de ce maillot de bain imposé. Elles me parlent de leur inconfort, elles ont l’impression d’être nues en public et scrutées par tout le monde » Exactement les raisons invoquées par les joueuses norvégiennes pour ne plus porter cette tenue ridicule…

Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes résume l’affliction générale sur Twitter : « Cette histoire de bikini imposé aux championnes de beach-handball est dingue. C’est marrant comme après 15 ans de féminisme quotidien, le machisme continue malgré tout à me surprendre. »

Cette façon de dicter aux femmes leur tenue au centimètre près n’est pas une histoire ancienne. Du côté de la fédération de beach volley, avant qu’elle ne revoie ses critères, les cotés des bikinis des joueuses ne devaient pas excéder 7 cm (contre 10 encore aujourd’hui pour les handballeuses). Et ce sont, le plus souvent des hommes, à la tête des fédérations qui imposent ces règles et les changent parfois pour des motifs variés. (lire ci-dessous. Il y a des perles… Pas si anciennes) 

Lire dans LesNouvellesNews.fr

BEACH HANDBALL : LES ANTI-BIKINI L’EMPORTENT EN ESPAGNE

BEACH-VOLLEYEUSES ET FAUX-CULS

« QUI LES PINCERA ? », AFFICHE SEXISTE ÉPINGLÉE

CARTON ROUGE À LA JUPE OBLIGATOIRE POUR LES HANDBALLEUSES

PLUS DE BIKINI OBLIGATOIRE POUR LES BEACH VOLLEYEUSES

VOLLEYEUSE, AFFICHE SEXY OU SEXISTE ?

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

dalbin 23 juillet 2021 - 08:14

Bonjour, on est prêt à ouvrir une cagnotte pour payer les 1500 euros pour les beach handballeuses françaises si la Fédération Française ne veut pas / ne peut pas payer ….. Pfttt. Pareil pour le tennis. j’ai honte de voir ces fesses. Il y a 40 ans on portait des jupes culottes au tennis, la mode a disparu ?

Répondre
Yvan 24 juillet 2021 - 11:42

Le titre est a l’inverse du commentaire..super le journaliste ne vérifie même pas ce qu’il ecrit et le l’éditeur non plus…

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com