#NonCestNon : la pub applaudie et violemment attaquée

Une campagne contre le harcèlement sexuel est décriée sur l’air de “les hommes ne sont pas tous comme ça”, voire pire…


 

C’est l’histoire d’une campagne originale contre le harcèlement sexuel… et parfois mal comprise. À la demande d’un collectif composé de Stop harcèlement de rue, des Effronté·es et de Paye Ta Shnek, l’agence Ogilvy Paris a imaginé une campagne qui «fait vivre aux hommes l’expérience du harcèlement de rue»… sur des journaux en ligne. Sur les sites des journaux partenaires, une bannière publicitaire envahit l’écran et demande au lecteur son «06″. S’il veut fermer la bannière, elle insiste : «Tu dis non, mais t’en as envie. » Puis :…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php