Accueil Politique Nora Berra et les va-et-vient au Parlement européen

Nora Berra et les va-et-vient au Parlement européen

par La rédaction

L’ancienne ministre Nora Berra cherche à se faire une place au Parlement européen, qui ne l’entend pas de cette oreille. Dernier exemple en date du mauvais état d’esprit français à l’égard de l’institution.


Les élus français ont décidément le chic pour se faire remarquer, en mal, au Parlement européen. Euractiv.fr révèle que l’ancienne ministre Nora Berra tente, contre vents et marées, de se faire une place à Strasbourg. Elle avait été élue au Parlement européen en juin 2009 mais, aussitôt nommée ministre, n’y a jamais siégé. Pour cette raison, les services juridiques de l’institution devraient lui refuser de « récupérer » un fauteuil qu’elle n’a jamais utilisé, selon Euractiv. Un autre ancien ministre UMP, Brice Hortefeux, avait quant à lui « réussi à passer entre les gouttes » en 2011.

Dans le cas de Nora Berra, il faut ajouter que l’élu qui l’avait remplacée, et dont elle récupérerait la place, « planche actuellement sur l’un des rapports-clés de la réforme de la Politique agricole commune. » Son départ serait alors « un coup dur pour l’influence française dans le dossier agricole ». D’autant plus qu’un autre eurodéputé impliqué dans ce dossier, le socialiste Stéphane Le Foll, vient de quitter son poste pour entrer, lui, au gouvernement.

Et Euractiv de déplorer plus généralement « l’image laissée par ces élus français qui vont et viennent au Parlement européen. » Depuis le scrutin de 2009, six eurodéputés français (sur 74) ont déjà abandonné leur place. Et plusieurs autres, malgré leur mandat, se sont portés candidats aux législatives. Cela a notamment été le cas des deux stars d’Hénin-Beaumont, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Le correspondant de Libération à Bruxelles, Jean Quatremer, se désolait récemment de l’attitude de ces « courants d’air » du Parlement européen. Nora Berra, elle, n’avait pas réussi à trouver une circonscription pour se porter candidate aux législatives.

{jcomments on}

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire