La Norvège renforce son congé parental pour les pères

par La rédaction

Ils sont incités à prendre au moins 14 semaines de congé, rémunéré à 100%. En 2011, deux ministres avaient fait sensation en en profitant pendant plusieurs mois.


 

Le gouvernement norvégien va rallonger le congé parental de deux semaines pour les pères. Le projet, qui sera inscrit dans la loi de finances 2013, présentée lundi, prévoit de porter le congé parental de 47 à 49 semaines. Ces deux semaines supplémentaires ne pourront être prises que par le père, ce qui porte sa part minimum de congé, non transférable à la mère, à 14 semaines.

Cette mesure, destinée à renforcer encore l’attractivité de ce congé pour les pères (même s’ils sont déjà aujourd’hui 90% à en profiter), entrera en vigueur au 1er juillet 2013. Son coût est estimé à environ 80 millions d’euros par an (600 millions de couronnes norvégiennes).

Ces 49 semaines de congé sont couvertes à 100% du salaire. Il existe également l’option d’un congé plus long, de 59 semaines, rémunéré à 80%. Il s’agit « d’un des systèmes les plus généreux au monde », observe l’AFP. Des plus égalitaires entre hommes et femmes également.

D’autant que le sujet est éminemment politique en Norvège. En 2011, deux ministres hommes’étaient mis temporairement à l’écart du gouvernement pour prendre leur congé parental. Le ministre des Affaires familiales Audun Lysbakken a pris 16 semaines de congés, et celui de la Justice Knut Storberget 12 semaines.

La photo du Premier ministre Jens Stoltenberg, tenant sur ses genoux les bébés de ses deux ministres (ci-dessous) avait alors fait sensation. Son gouvernement venait déjà de réformer une première fois le congé en doublant le temps imparti au père. « Je suis heureux de vivre dans un pays où les ministres peuvent prendre un congé de paternité », écrivait Jens Stoltenberg en commentaire de cette photo qu’il avait postée sur Facebook.

NorvgePater

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Le gouvernement relance la réforme du congé parental

Partager cet article

6 commentaires

MmeRaoul 5 octobre 2012 - 12:49

Ben moi ca m’a mis les larmes aux yeux cette info.

Répondre
De profundis 5 octobre 2012 - 13:03

c’est ça qu’il faut faire pour sortir des inégalités… allez allez Mister Hollande hop hop hop

Répondre
Lili 5 octobre 2012 - 13:09

Et voilà… pour justifier les mesures d’austérité il y a toujours « l’exemple allemand » mais pour respecter le droit des hommes à la paternité, là on ne voit pas « l’exemple norvégien… »

Répondre
rivi 6 octobre 2012 - 05:27

Les Norvégiens sont extrêmement riches, plus de deux fois plus riches que les Français.

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_%28nominal%29_per_capita

Ils peuvent se permettre de mener des politiques sociales qui sont utopiques ailleurs.

Répondre
hic 6 octobre 2012 - 17:29

« rivi »
Les Norvégiens sont extrêmement riches, plus de deux fois plus riches que les Français.

Ils peuvent se permettre de mener des politiques sociales qui sont utopiques ailleurs.

Ok, le fait d’être riche c’est pas mal, mais je pense que l’égalité hommes-femmes ne nécessite pas tant d’efforts financiers que cela. Je veux dire, si vraiment on le voulait, en France, je crois pas que le principal problème qui se poserait serait le manque d’argent, puisqu’il me semble qu’il y a déja eu des propositions dans ce sens avec un raccourcissement du congé parental pour augmenter la durée du congé paternité.

Répondre
Aude 8 octobre 2012 - 08:41

« rivi »
Les Norvégiens sont extrêmement riches, plus de deux fois plus riches que les Français.

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_%28nominal%29_per_capita

Ils peuvent se permettre de mener des politiques sociales qui sont utopiques ailleurs.

Je vous pas le rapport là
Être pauvre n’empêche pas de repartir équitablement le congès parental … !

Répondre

Laisser un commentaire