Accueil Politique & Société Nous Toutes propose un guide de réparties antisexistes pour les fêtes

Nous Toutes propose un guide de réparties antisexistes pour les fêtes

par Isabelle Germain

Comment mettre l’interlocuteur sexiste face à l’absurdité de ses propos ? Quelques réponses de Nous Toutes pour avoir la paix pendant les fêtes.

Retourner le retournement de situation, c’est la façon la plus efficace de clouer le bec aux anti-féministes primaires qui peuplent les tablées des fêtes de fin d’année.

Ces sexistes font passer les féministes pour des femmes agressives ou des « casseuses d’ambiance » ? Il va falloir leur  rappeler que c’est le système de domination masculine qui est agressif, pas les féministes.

Même si cette année, crise sanitaire oblige, ils devraient être moins nombreux autour de la table, pas question de les laisser casser l’ambiance. Alors le mouvement #NousToutes a publié en ligne un « petit guide anti-sexiste pour passer les fêtes »  qui commence par une information : appeler le 3919 s’il y a un cas de personne violente dans l’entourage.

Nous Toutes suggère de répondre à une saillie sexiste :  «Ce que tu dis me met mal-à l’aise». C’est un fait, donc inattaquable. Et la « casseuses d’ambiance » n’est pas la personne qui tient un discours féministe mais celle qui tient le discours sexiste.

Autre possibilité : pousser l’autre à s’enfoncer en lui retournant des questions :  « « Ah bon, mais pourquoi tu penses qu’elle l’avait cherché ? », « Ah bon, comment ça, sa jupe était trop courte ? C’est quoi la bonne longueur ? »… »  propose Nous Toutes.

Et l’inusable coup de l’Afghanistan ! L’ « argument » : « il y a pire ailleurs alors taisez-vous » est, curieusement, systématiquement brandi sur les sujets féministes par des personnes qui se plaignent  de quantité de choses qui sont probablement pires ailleurs. Le guide propose quatre possibilités dont cette idée de surenchérir avec enthousiasme : « Je ne savais pas que tu t’intéressais à la situation des femmes en  Afghanistan. C’est super ! Tu t’es engagé.e dans une association ? Je  peux aider ? » Ou encore une réponse avec des chiffres et des faits : « En 2021, en France, les femmes gagneront 24% de salaire en moins que les hommes. Elles assumeront encore les 2/3 des tâches domestiques. Elles ne seront que 16% à diriger des communes. Et une sur 10 sera victime de violence de la part de son conjoint. On n’est pas en Afghanistan, certes. On n’est pas rendu pour autant ».

Sans oublier les remarques personnelles comme « Tu n’as toujours pas de copain ?» Là encore Nous Toutes propose une réponse factuelle : « Une étude scientifique très sérieuse a montré que les femmes célibataires étaient aussi heureuses que les autres. Puisque tu as l’air de te faire du souci pour mon bonheur, sois totalement rassuré.»

Pas sûr que ça suffise à désarçonner les sexistes mais ces réponses permettent au moins d’éviter la double frustration de laisser perpétrer des idées nauséabondes et de s’énerver, ce qui n’est pas bon pour la santé et la sérénité des retrouvailles.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com