Nouveau débat sur la jupe dans le sport

par Arnaud Bihel

A Nîmes, la décision du club d’imposer le port de la jupette aux handballeuses ne plaît pas à toutes. En début d’année, la Ligue féminine de handball avait tenté un tel passage en force.


 

Depuis le début de la saison, les joueuses de handball du Cercle de Nîmes jouent en jupette. Une tenue qui ne plaît pas à toutes. Dans le quotidien régional Midi Libre, deux joueuses du club expliquent leur malaise. Fanny Bosc, ancienne joueuse emblématique de Nîmes, appuie cette critique : « Sur un terrain, on ne demande pas à une sportive d’être une femme, mais de gagner des matches. »

Au delà de la question de l’image que cela renvoie et tout simplement de l’aspect pratique, qui gène plusieurs joueuses, c’est le manque de concertation, la décision unilatérale du club, qui choque. Les joueuses expliquent avoir été « mises devant le fait accompli ». Ce que la direction du club assume. La raison est aussi mercantile : c’est un changement d’équipementier qui a dirigé ce choix.

L’ancienne internationale française Raphaëlle Tervel, qui joue à Györ en Hongrie, y va de son commentaire sur Twitter : « L’année dernière aussi le club voulait qu’on joue en jupette en Champion’s League. La majorité des filles a dit non, fin de l’histoire ».

Partout dans 5 ans ?

Nîmes est le deuxième club français, après Metz il y a deux ans, à imposer aux joueuses de jouer en jupette. Au début de l’année, des joueuses s’étaient opposées, avec succès, à un projet de la Ligue de Handball d’imposer le port de la jupette dans tous les clubs français. « En voulant créer le buzz autour de la jupe on réduit nos supporters à de simples amateurs de belles gambettes », déplorait alors la dijonnaise Léa Terzi.

En rétropédalant, le président de la Ligue Jean-Marie Sifre avait alors expliqué : « Il n’est pas question d’obliger le port de la jupette pour la saison prochaine ou dans deux saisons (Voir : Pas de jupette en vue pour les handballeuses).

Mais par la suite ? Le président du club nîmois, Bertrand Roux, se dit « convaincu que la jupette correspond à l’évolution naturelle du sport féminin », rapporte Midi Libre, qui le cite : « Je pense même que d’ici quatre-cinq ans, toutes les joueuses de D1 évolueront avec. »

 

Partager cet article

5 commentaires

florence 20 septembre 2013 - 10:54

J’ai envoyé un mail à Mr ROUX pour lui exprimer mon indignation. Au delà de cette initiative sexiste et racoleuse les joueuses semblent MAL A L’AISE pour jouer.. tout le monde s’en fout ?

contact@handball-nimes.fr

Répondre
archichi 20 septembre 2013 - 13:28

Et ce gros con – Bertrand Roux – est donc le seul A AVOIR le droit de PENSER ? Qu’on laisse le choix entre jupette ou short aux joueuses… non imposer cette jupette.

Ceci dit, NouvelleNews n’a pas l’air de réagir bien vite à d’autres sujets qui me choquent : Thuram qui reçoit la légion alors qu’il aurait frappé sa femme… espérons qu’elle lui a fait payer le prix fort pour retirer sa plainte…

et combien de fois voit-on des filles/femmes se faire insulter (traiter de « pute » en particulier) sans réagir ?

Répondre
Lili 21 septembre 2013 - 02:25

@Florence : merci pour le contact. Je viens de faire de même.

Répondre
minikiltaddict 21 septembre 2013 - 21:11

Dans les 70’s, la plupart des sportives jouaient en jupe…
C’est, dans les 80’s presque devenu une honte…
La jupe est juste la fierté d’être une femme, c’est pourquoi elle est devenue rare… Heureusement, cela change en 2013…
Quant au côté pratique… Alexandre le Grand chevauchait en jupe pour combattre et conquérir le monde… Alors qu’en 2013, le pantalon est indispensable pour faire 10 tours de manège sur une selle!….
http://minijupe.maxitabou1.voila.net/page4/index.html

Répondre
florence 23 septembre 2013 - 11:36

Journal Officiel Sénat du 11/04/2013
(réponse du Ministère des Sports à la question d’une Sénatrice concernant le port du voile islamique sur les terrains de sport)
« …Un terrain de football, un stade, un gymnase, un dojo …. sont des lieux de neutralité où doivent primer les valeurs du sport : l’égalité, la fraternité, l’impartialité, l’apprentissage du respect de l’arbitre, de soi-même et de celui d’autrui. Il appartient donc au mouvement sportif français de faire en sorte que les règlements respectent ces valeurs, tout en garantissant l’absence de discrimination et une stricte égalité hommes-femmes »….
« Le Gouvernement et l’ensemble des acteurs du monde sportif restent vigilants, mobilisés et déterminés à empêcher que le sport ne devienne un lieu de tensions, de sexisme ou d’exclusion ».

Certains dirigeants sportifs semblent ignorer les recommandations de leur ministère…
et que dire de la démonstration de « minikiltaddict » ci-dessous ?? vous estimez donc que les joueuses en jupe attirant plus de spectateurs -et donc de bénéfices- il faut généraliser cette pratique ??? dans ce cas passons directement au string à paillette pour toutes ! et puis tous tant qu’on y est ! A bien y réfléchir, les matches de foot prendraient une tournure un peu plus intense si Zlatan portait un string léopard…

Répondre

Répondre à florence Annuler la réponse