Accueil Sans catégorie Nouvelle journaliste sacrificielle : Valerie Trierweiler

Nouvelle journaliste sacrificielle : Valerie Trierweiler

par Isabelle Germain

La compagne de François Hollande renonce à son émission « 2012, portrait de campagne » sur Direct8. Une de plus sur la liste des femmes journalistes sacrifiant une partie de leur activité pour un homme politique.


« Petite précision matinale. Je ne suis pas une femme politique. Je suis journaliste. Mais j’arrête « 2012 portrait de campagne » sur Direct8. » En début de matinée, la journaliste Valerie Trierweiler lançait cette courte annonce sur twitter. Une décision manifestement assez brusque.

La compagne de François Hollande, journaliste à Direct8 et Paris-Match, évoquait sur le même réseau, quelques jours auparavant, son émission avec Roselyne Bachelot. Interwiews as usual. Jusqu’à présent, elle affirmait qu’elle attendrait la fin des primaires pour  se décider. A-t-elle anticipé la victoire de François Hollande tant annoncée par les sondages ? Non, « je voulais arrêter cette émission quoi qu’il arrive », assure-t-elle à l’AFP. Dimanche dernier, pendant l’émission de Marc-Olivier Fogiel interviewant François Hollande, la journaliste, mécontente des questions de l’animateur, avait twitté : « Journaliste politique, c’est un métier… » Etre compagne d’un homme politique entrave ce métier. Par ailleurs, l’Express croit savoir que les services de renseignement auraient reçu l’ordre de mener une enquête sur la compagne de François Hollande et ses réseaux de relation. Et pourtant elle n’est pas « femme politique ».

Primaires assassines

Quelle que soit la raison de ce renoncement c’est, encore une fois, une femme qui se met en retrait pour un homme. L’inverse ne s’est jamais vu. Et les primaires socialistes sont particulièrement sévères. Valerie Trierweiler est la deuxième victime sur six candidats. Audrey Pulvar, compagne d’Arnaud Montebourg, a renoncé à son émission politique sur iTélé il y a presque un an.
Jusqu’aux primaires du PS, les journalistes attendaient que leur compagnon soient en fonction pour tirer leur révérence. Anne Sinclair avait renoncé à l’antenne en 1997 quand son époux, Dominique Strauss-Kahn, avait été nommé ministre.  Aujourd’hui après « l’affaire DSK » Anne Sinclair est devenue l’archétype de la femme sacrificielle après avoir été celui de la  journaliste sacrificielle.
Béatrice Schoenberg, épouse de Jean-Louis Borloo, a de son côté quitté  le 20 heures de France 2 alors que son mari devenait ministre de l’Emploi en 2007. Seule Christine Ockrent, épouse de Bernard Kouchner a toujours retourné les questions sur les possibles conflits d’intérêt en conseillant à ses interlocuteurs de poser la question à son mari.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

3 commentaires

Zlotowski Sylvie 6 octobre 2011 - 10:05

En tant que femme et journaliste, je trouve inopportun et déplacé de parler de « journaliste sacrificielle ». En effet « être compagne d’une homme politique entrave ce métier » si la compagne se positionne professionnellement sur le terrain politique. C’est incroyable que Valérie Trierweiler, compagne de FH ait même pu faire cette émission sur les portraits de campagne : on est en plein conflit d’intérêt. Elle fait preuve de maturité, de responsabilité et de déontologie en arrêtant. Le registre de cette affaire est vraiment d’ordre déontologique ! En France, on a longtemps été laxiste sur cet aspect des choses – ce qui faisait bien rire les Américains. On se permet tant de choses ici en matière de manipulation via les media. Je suis aussi attentive aux droits des femmes, mais ne mélangeons pas tout, svp ! la victimisation ne nous fera pas avancer. SRZ

Répondre
isabelle germain 7 octobre 2011 - 05:41

@Zlotowski Sylvie Il est à remarquer que ce sont toujours les femmes qui se mettent en retrait lorsqu’il y a conflit d’intérêt potentiel dans un couple…

Répondre
Francis Baladou 2 novembre 2011 - 04:25

On peut avoir un vit épanouissante en tant que compagne ou compagnons de…
Lire le livre de monsieur Antoine Veille mari de Simone V.
Il a été haut fonctionnaire, dirigeant d’entreprises, président de l’influent Club Vauban. Dans un livre, il évoque pour la première fois sa condition, parfois difficile à vivre, de mari de Simone Veil.
http://livre.fnac.com/a3086248/Antoine-Veil-Salut

Répondre

Laisser un commentaire