Accueil Société Nouvelles attaques du pape contre l’avortement

Nouvelles attaques du pape contre l’avortement

par La rédaction

Pape François au Parlement européen de Strasbourg. 2014. © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

« Un eugénisme en gants blancs », des pratiques similaires à celles des « nazis », ce pape que l’on disait progressiste réaffiche son hostilité au droit à l’avortement.

Alors que le droit à l’avortement progresse lentement dans le monde et à l’issue de durs combats comme  en Irlande ou en Argentine, voici que le souverain pontife argentin, que l’on disait progressiste rappelle son hostilité à ce droit des femmes, avec une argumentation qui ne laisse pas de place à un possible revirement d’opinion.

Recevant samedi dernier au Vatican des représentants d’associations familiales, le pape François a évoqué les avortements réalisés lorsque le fœtus présentait un handicap.
« Pour avoir une vie tranquille, on élimine des innocents. » a-t-il commencé par affirmer « J’ai entendu dire qu’il est à la mode, ou au moins habituel, de faire au cours des premiers mois de grossesse des examens pour voir si l’enfant ne va pas bien ou s’il naîtra avec quelque chose, le premier choix étant de s’en débarrasser »

Pour poursuivre ses accusations, il s’est posé à lui-même une bien étrange question
« Pourquoi ne voit-on plus de nains dans les rues ? » et sa réponse immédiate : « Parce que le protocole de nombreux médecins dit : il va naître avec une anomalie, on s’en débarrasse ».
Et d’enchaîner sur le nazisme et l’eugénisme, qui consiste à opérer une sélection à partir des lois de la génétique pour améliorer la race humaine : «Au siècle dernier, tout le monde était scandalisé par ce que faisaient les nazis pour veiller à la pureté de la race. Aujourd’hui nous faisons la même chose en gants blancs»…
Le pape n’en démord donc pas. Une de ses dernières déclarations sur ce sujet date de mai dernier. Recevant des associations dites « pro-vie et pro-famille », il comparait l’avortement « aux pratiques du docteur nazi Josef Mengele et aux Spartes qui jetaient les nourrissons faibles du haut d’une montagne » indique le site Aleteia

Laisser un commentaire