Accueil Société Nutella : les filles restent en famille, les garçons courent les jupons

Nutella : les filles restent en famille, les garçons courent les jupons

par Arnaud Bihel

Nutella surfe sur la mode des emballages personnalisés… et en profite pour perpétuer les clichés : aux garçons la séduction, aux filles la famille.


 

Jusqu’au 14 juillet Nutella proposait à ses fans Facebook de recevoir une étiquette personnalisée à leur nom. Pour faire connaître cette opération, les communicants se sont demandé : « A quoi peut servir un pot de Nutella avec un prénom dessus ? ». « A draguer ! », a répondu le plus malin d’entre eux. Voilà sans doute la genèse de cette publicité, où un jeune garçon va offrir un pot personnalisé à l’élue de son cœur.

L’élue de son cœur, vraiment ? L’intitulé de la vidéo, « Casanova », est révélateur : on découvre en fait à la fin du spot que le garçon a une douzaine de pots personnalisés, chacun au nom d’une fille différente.

Si la version masculine montre un Don Juan en culottes courtes – la blogueuse Linoacity relève qu’avec une petite fille à la place du garçon, la vidéo passerait bien plus mal et que « vaguement mal à l’aise, on se demanderait quelle mouche a piqué Nutella » – la version féminine est bien plus premier degré (puisque la pub précédente avait probablement un but humoristique) : la petite fille personnalise elle aussi un pot, mais elle va l’offrir à sa mère, avant de le retourner et de découvrir sur l’autre face l’inscription « papa ».

Merci donc à Nutella de perpétuer les clichés sexistes : aux garçons la séduction, aux filles la famille ; et les vaches (à lait) seront bien gardées.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

Natacha Henry 19 juillet 2013 - 11:25

A propos, il paraît que LEGO se vante de ce que ses boîtes pour filles soient exprès plus faciles à monter que les modèles bleus. C’est vraiment la honte chez les marketteurs.

Répondre
Jeanneton-Marino 20 juillet 2013 - 20:39

Merci pour cette démonstration: nous préparons une table ronde sur les publicité sexistes.
amicalement,
Nicole

Répondre
MEP 22 juillet 2013 - 14:13

« Natacha Henry »
A propos, il paraît que LEGO se vante de ce que ses boîtes pour filles soient exprès plus faciles à monter que les modèles bleus. C’est vraiment la honte chez les marketteurs.

J’ai encore le cuisant souvenir de mes LEGOville, soi-disant Lego pour filles, avec lesquels il n’était pas question de construire mais de raconter des histoires. Moi qui avait demandé ce cadeau par curiosité de ce qu’était un LEGO pour fille après avoir joué aux LEGO Technic… Bonjour la déception. J’avais 10 ans.

Répondre

Laisser un commentaire