Accueil Société Qui fait l’info cette semaine. On rembobine.

Qui fait l’info cette semaine. On rembobine.

par Isabelle Germain

Vendredi

Régine Deforges, femme libre.  Vendredi tous les journaux ont rendu un hommage appuyé à la romancière qui s’est éteinte à l’âge de 78 ans. « La rebelle magnifique » (France Inter), « l’insolente » (Le Temps), l’écrivaine sulfureuse (20 minutes ), la « papesse de l’érotisme » (Le Nouvel Observateur), féministe… Toute la presse salue la grande dame qui fumait le cigare, auteure, entre autre de « la bicyclette bleue ». Notons que les gazettes ne savent pas trop sur quel pied danser avec la féminisation des noms. 20minutes parle par exemple d’écrivaine, avec un « e » puis d’auteur sans « e ». Personne n’écrit « romancier » mais « auteur » et « écrivain » reviennent souvent….

Hormis le décès de Régine Deforges, pas d’unanimité dans les choix des Unes des journaux si ce n’est des commentaires divers et variés sur le nouveau « gouvernement de combat ».

Dans Les Nouvelles NEWS nous avons choisi de parler de :

La loi anti-sexisme adoptée par les députés belges

Le gendarme de la pub condamne les stéréotypes de Numéricable

Présidentielle en Afghanistan : les droits des femmes en retrait

Vogue Italie : la mort vous va si bien


 Jeudi 3 avril : du foot et des luttes d’influence

Match PSG / Chelsea, coups de menton réels ou fantasmés de ministres (hommes)… malgré la parité gouvernementale, les femmes restent à la périphérie de l’info.


On a gagné ! On a gagné ! Beaucoup de bruit pour le match PSG – Chelsea remporté par l’équipe parisienne. Si les médias signalent la présence de la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo et de la nouvelle ministre des Sports, Najat Vallaud Belkacem dans les tribunes, sur le terrain, il y avait des hommes, des vrais, qui commettent des exploits, se blessent, se relèvent… Et d’autres hommes qui parlent, parlent, parlent de ceux qui courent. Les petits garçons pourront se projeter sur les héros du gazon, les petites filles ?

Mistigri, bras de fer et secret d’alcôve. Encore beaucoup de bruit autour des passations de pouvoir entre ministres. Les commentateurs de la vie politique anticipent un combat de coq entre Michel Sapin qui hérite des finances et Arnaud Montebourg de l’économie… Une tactique très masculine de la part de ceux qui les nomment, parait-il : pendant que les deux rivaux s’étripent, ils ne marchent pas sur les pieds du Premier ministre et du Président. Autre bras de fer : entre Arnaud Montebourg et Laurent Fabius qui se disputent le Commerce extérieur… Du bruit aussi pour décortiquer la stratégie Valls, Hamon, Montebourg dans Le Monde notamment et revenir sur les alliances passées d’autres ambitieux.

Info gros bras toujours : Patrick Calvar, patron de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) a été entendu par les juges dans l’affaire du financement présumé de la campagne présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy par Kadhafi.

Et, dans un tout autre genre beaucoup de bruit pour Ségolène Royal. Mais cette fois-ci, il n’est pas question de « pacte de non-agression » ou « bras de fer » mais plutôt de sa vie sentimentale. Les journaux qui n’en avaient pas parlé hier veulent épuiser le filon avec des « secrets » survendus (dans Le Parisien notamment)…
Notons aussi, mais ça fait moins de bruit, que, puisque Ségolène Royal renonce à la présidence de la Région Poitou-Charentes, il ne reste plus qu’une femme présidente de région en France, Marie-Guite Dufay, en Franche-Comté.

Homophobie. De son côté, une femme adore faire parler d’elle Christine Boutin, ancienne ministre, qui a comparé l’homosexualité à une «abomination» dans une interview au magazine Charles. Elle voit ses propos condamnés par l’UMP. De son côté, le député Christian Vaneste, poursuivi pour complicité de provocation à la haine envers les homosexuels a été relaxé « au bénéfice du ridicule » comme le dit Libération….

Dans Les Nouvelles NEWS nous avons choisi de parler d’international, comme chaque jeudi.
Cette semaine :
Sexisme en entreprise au Royaume-Uni ; La morale calviniste a du plomb dans l’aile ; Controverse sur le voile en Jordanie… la revue de presse internationale d’Anne Collet.

ET cap sur le Chili :

Michelle Bachelet donne une « perspective de genre » à sa politique

 


 Mercredi 2 avril : les poids lourd et la « revancharde »

 

Le nouveau gouvernement est au cœur de l’info du jour, avec des hommes poids lourds et Ségolène Royal réduite à sa supposée revanche.


Un gouvernement paritaire avec des poids lourds qui le sont moins

Resserré et paritaire : deux qualificatifs pour ce nouveau gouvernement. Mais quand les médias évoquent les « poids lourds », hormis le nom de Ségolène Royal (auquel la presse réserve un sort tout particulier, cf plus bas), ce ne sont que des noms d’hommes qui apparaissent : Laurent Fabius, numéro 2 avec un grand ministère des Affaires étrangères et du Développement international, Benoît Hamon, numéro 3 au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social,  Bernard Cazeneuve ministre de l’Intérieur, Michel Sapin qui revient à Bercy et composera avec Arnaud Montebourg –« deux patrons à Bercy » disent les gazettes-, Stéphane Le Foll, qui toujours à l’Agriculture, l’Agroalimentaire et la Forêt qui devient porte-parole du gouvernement. Jean-Yves Le Drian maintenu au ministère de la Défense. Heureusement, Christiane Taubira a gardé le ministère régalien de la Justice…

Et le glamour coco, le glamour…

Le sort réservé à Ségolène Royal qui devient Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie est sans surprise : la revanche. C’est (encore !) auréolée de ce terrible mot qu’elle fait son retour dans les gazettes.

Pas une revanche politique. Revanche par rapport à sa non-entrée au gouvernement en 2012, due à l’ex compagne du Président de la République, lui-même ex-compagnon de la nouvelle ministre de l’écologie. L’ex en question, Valérie Trierweiler, à laquelle on prête le syndrome de Rebecca, ne voulait pas de Royal dans son champ de vision. Maintenant que Hollande a mis fin à leur relation, l’ex de l’ex peut devenir ministre… Même les médias étrangers jouent cette partition, comme ici BBC news qui n’appelle pas la ministre par son nom mais « l’ex ». Bref, la ministre de l’écologie est une femme donc une « personne du sexe » comme on disait autrefois et comme le martèlent sans le dire les médias… On en oublierait presque qu’elle a été plusieurs fois ministre et qu’elle fut au second tour de l’élection présidentielle en 2007.  (voir aussi Le Point, jalousologue , Mais qui veut allumer la guerre des sexes ?, Ces Unes qui détestent les femmes)

 

Dans les Nouvelles NEWS nous avons aussi parlé du nouveau gouvernement

Parité, Droits des femmes : engagement tenu

Droits des femmes, Ville, Jeunesse et Sports : un ministère « fourre-tout » ?


Mardi 1 avril : remaniement de combat
 

Les bruits de l’info

Inondation de portraits de Manuel Valls dans les médias. Les photos du nouveau Premier ministre, sourcils froncés sont claires : il va diriger un futur «gouvernement de combat ». Il a la tête de l’emploi. Mais, et c’est nouveau pour un homme, son look et ses « ton sour ton » sont aussi commentés comme dans 20minutes

Les réactions coup de menton pleuvent. C’est «l’homme de la situation», il est «rassurant» et a de «l’autorité» affirme par exemple François Rebsamen sur I-télé. L’ancien Premier Ministre de droite Jean-Pierre Raffarin considère que sa nomination est le «premier acte de courage» de François Hollande tandis que Jean-Luc Mélenchon, du parti de gauche, évoque, pour le fustiger, «l’homme à la poigne de fer».

En attendant les noms des nouveaux ministres, Pierre-René Lemas, secrétaire général de l’Elysée serait remplacé par Bernard Cazeneuve, jusqu’ici ministre du Budget.

Fin de matinée, ouf ! Une délégation EELV arrive à Matignon. Elle est mixte : Jean-Vincent Placé, chef des sénateurs écologistes, Barbara Pompili et François de Rugy, coprésidents du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, et Emmanuelle Cosse secrétaire nationale d’EELV.

15 h, passation des pouvoirs à Matignon. Forte émotion chez Jean-Marc Ayrault et le personnel.
Bonne nouvelle sur le front de la féminisation du personnel politique : nomination de Véronique Bédague-Hamilius, directrice de cabinet du nouveau Premier ministre et première femme à accéder à cette fonction. Enarque, elle est passée par le ministère de l’Economie et des Finances, au Fonds monétaire international (FMI) ainsi qu’à la mairie de Paris.

Du bruit aussi pour

En mars, les ventes de voitures neuves en France ont augmenté de 8,9% , par rapport à mars 2013. Timide cocorico même si les constructeurs français sont les premiers bénéficiaires de cette hausse. 2013 était particulièrement mauvais, ceci explique cela.

Mort de Jacques Le Goff. Le médiéviste français s’est éteint à l’âge de 90 ans. Un « grand historien que le monde nous enviait » dit le Nouvel Observateur. « Un monument historique » enchaîne Libération.

Match PSG / Chelsea en quart de finale de la Ligue des Champions, tout le monde en parle ça a l’air d’être important…

 

Aujourd’hui, Les Nouvelles NEWS vous parlent de :

Tunisie : verdict « a minima » pour des policiers violeurs

Ciné : Eastern Boys, rencontre de gare

Afrique : égalité dans la tête, discrimination dans les faits

Mobilisation pour la parité avant le remaniement

« Free sex » de Rémi Gaillard, du harcèlement sexuel ?

 


Lundi 31 mars : maires et remaniement

 

Lendemain d’élection, féminité et stratégies en vue de remaniement, Yamina Benguigui dans la tourmente, les grèves dont on parle, déficit public…


Maires et remaniement

Les municipales sont bien sûr au coeur de l’info de lundi. Une fois déclinés les Bérézina, Waterloo, déroute et autres variations autour du « Hollande bashing », une fois annoncé le choc des 11 mairies frontistes (pas 18 finalement), le triomphe d’Anne Hidalgo « première femme maire de Paris » apparaît. Une candidate qui, comme sa « rivale » NKM a su rester féminine disent souvent les gazettes. Une victoire vite éclipsée par les spéculations sur un probable remaniement. Qui pour remplacer le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ? Les paris sont tout en stratégies guerrières viriles. Si le nom de Ségolène Royal est évoqué, c’est pour être immédiatement balayé. En revanche, Manuel Valls, présenté comme populaire semble sûr pour beaucoup. Il serait même crédité de faire alliance avec Arnaud Montebourg pour gauchiser son image et satisfaire autant les grincheux de droite que de gauche. A côté d’une maire sommée d’afficher sa féminité, ça a une autre gueule non ? 

 

Yamina Benguigui, une (future ex ?) ministre dans la tourmente.

La ministre de la Francophonie, élue dimanche à Paris, est suspectée d’avoir menti sur sa déclaration de patrimoine en dissimulant des actions pour une valeur de 430 000 euros. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a saisi, ce lundi, le procureur de Paris. Et la nouvelle Maire de Paris aurait, selon le Monde, demandé que Yamina Benguigui quitte le Conseil de Paris…

Des avions et des grèves

Tous vos journaux parlent de la grève des pilotes de la Lufthansa, une grève qui met un sérieux coup de canif à la sereine réputation du dialogue social à l’allemande. Près de 4000 vols annulés et une couverture médiatique en France bien moins poussive que celle de la grève des sages-femmes.

Baisse du déficit public au ralenti

Promis juré à Bruxelles, le gouvernement doit faire passer le déficit public sous la barre des 3% du PIB en 2015 avec une étape à 4,1 % en 2013… Raté. L’INSEE a calculé : 4,3 %. Malgré les efforts demandés aux Français et aux Françaises, qui sont souvent les premières pénalisées par les mesures d’austérité, on ne le dit pas assez… (voir : Mobilisation au féminin contre le traité d’austérité)

Aujourd’hui dans Les Nouvelles NEWS nous avons choisi de vous parler de :

Le GIEC martèle les « risques » du réchauffement climatique

Les « anti-genre » brandissent (encore) la masturbation à l’école

« Une première pour Paris » mais une « rare victoire pour les socialistes »

Le Brésil face à la culpabilisation des femmes 

 

Chaque jour, les stéréotypes au fil de l’actu

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire