Accueil Société Pas d’ONG au salon des marchands de mort

Pas d’ONG au salon des marchands de mort

par La rédaction

Des ONG dénoncent la présence, au salon de l’armement Eurosatory à Paris, de marchands d’armes qui violent le droit international. Elles-mêmes y sont interdites d’accès.


 

Intéressés par les armes qui tuent ou tueront les insurgés syriens ? Rendez-vous au Hall 6, Stand D201 du Parc des expositions de Villepinte. Le salon Eurosatory, salon international de l’armement qui se tient du 11 au 15 juin, ouvre ses portes comme chaque année à Rosoboronexport, le principal fournisseur russe d’armement, directement accusé de vendre des armes au régime syrien. Rosoboronexport, qui entend profiter du salon pour développer sa coopération avec les compagnies d’armement françaises, y présentera 200 modèles d’armes, de la Kalashnikov au tank T-90S MBT modernisé, affectueusement surnommé « Terminator ».

Plus globalement, « nombre d’exposants sur le salon ont exporté des armes vers des destinations et dans un contexte où leurs équipements ont pu permettre de commettre ou faciliter de graves violations du droit international », dénoncent trois ONG.

Amnesty International France, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France ont été, pour la première fois, interdites d’accès au salon cette année. Zobel Behalal du CCFD-Terre Solidaire, y voit « un signal très préoccupant de la part des industriels et du gouvernement quant à la volonté d’en finir avec l’opacité qui continue de caractériser ce commerce pas comme les autres ».

A trois semaines de l’ouverture de la conférence de l’ONU pour l’adoption d’un traité international sur le commerce des armes (TCA), du 2 au 27 juillet, ces trois ONG rappellent « l’urgence d’un TCA fort et contraignant. »

Elles insistent sur une « règle d’or » : interdire « tout transfert d’armes dès lors qu’il existe un risque substantiel que celles-ci facilitent des violations des droits humains, du droit international humanitaire, ou d’empêcher le développement économique et social ». Plusieurs pays, dont les principaux fournisseurs d’armement que sont les USA, la Chine ou la Russie, y restent réticents.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

NAUDET 14 juin 2012 - 21:40

Vous pouvez voir le résumé du chapitre 9 du film « Who’s counting ? » : http://www.silesfemmescomptaient.com/fr/htm/chapitres.htm Le chapitre s’appelle : Making a Killing. Littéralement « faire une tuerie », mais aussi de manière imagée : « gagner le jack pot ».

ou le chapitre lui-même à cette adresse là : http://www.nfb.ca/film/whos_counting . Le chapitre commence à la cinquante deuxième minutes 36 secondes.

Répondre

Laisser un commentaire