Accueil Médias Pas assez de femmes à la télévision, tance le CSA

Pas assez de femmes à la télévision, tance le CSA

par La rédaction

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel déplore « l’absence d’évolution concernant le nombre de femmes à l’antenne ». Les chaînes promettent de gamberger.


Alors que le CSA leur fait les gros yeux, les chaînes de télévision s’engagent à travailler sur la représentation des femmes à l’antenne. Reçus jeudi 25 avril par le groupe de travail ‘Droits des femmes’ du Conseil supérieur de l’audiovisuel, les représentants de l’ensemble des chaînes de télévision « ont fait l’état des lieux de leur politique en matière de représentation des femmes à l’antenne mais aussi de leur politique interne d’entreprise pour améliorer la parité et l’égalité des carrières entre hommes et femmes ».

Les chaînes « se sont engagées à communiquer au Conseil par écrit cet état des lieux ainsi que les axes prioritaires qu’il conviendrait de mettre en valeur dans chacune de leur politique », écrit le CSA dans un communiqué.

« Chiffres préoccupants »

Voilà qui ne mange pas de pain. Alors que de son côté le groupe ‘Droits des femmes’ du CSA, présidé par Sylvie Pierre-Brossolette, faisait part aux représentants des chaînes des « chiffres préoccupants » concernant la parité dans son baromètre ‘diversité’. Sur les 6 dernières vagues de ce baromètre, le Conseil ne peut que constater « l’absence d’évolution concernant le nombre de femmes à l’antenne » : 35 % de femmes tous programmes confondus et seulement 14 % dans le sport.

On peut ajouter que, selon une autre étude plus pointue, les compétitions féminines représentaient même seulement 7 % du volume global de retransmissions sportives. Tandis qu’en 2012, selon une étude menée par Ina Stat, les journaux télévisés des 6 chaînes nationales ont mis à l’écran moins de 2 femmes pour 8 hommes. Et qu’on compte moins de 20% d’expertes sur les plateaux.

En outre, souligne le CSA, « les résultats du baromètre pour cette nouvelle vague montrent également les difficultés récurrentes des femmes à se voir confier un rôle majeur à l’antenne : entre 34 à 39 % de femmes sont des personnages principaux dans les programmes. »

Nouvelles dispositions

Dans son communiqué, le Conseil rappelle que « de nouvelles dispositions législatives [vont] bientôt être adoptées, conférant au CSA une mission spécifique concernant le droit des femmes. » A l’heure actuelle, le Conseil se contente d’observer la « représentation des genres » à la télévision. Il pourrait être amené à « veiller à la promotion de l’image de la femme et à la lutte contre la diffusion de stéréotypes sexistes et d’images dégradantes » (Voir : Dans les médias, pas de bouleversement pour l’égalité).

En février, Sylvie Pierre-Brossolette annonçait par ailleurs la mise en place d’un « groupe d’observation » chargé de scruter les programmes et veiller à une juste représentation des femmes. Mais, aucun nouvel outil de sanction n’étant prévu pour le CSA, les « chiffres préoccupants » risquent bien de perdurer…

© Tous droits réservés Les Nouvelles NEWS

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Suzy Candido 29 avril 2013 - 10:16

« le groupe ‘Droits des femmes’ du CSA, présidé par Sylvie Pierre-Brossolette, faisait part aux représentants des chaînes des « chiffres préoccupants » concernant la parité dans son baromètre ‘diversité' ».
Donc les seuls à ne pas faire partie de la DIVERSITÉ ce sont les hommes blancs, entre 20 et 60 ans… le reste du monde appartient à la « DIVERSITÉ ». Navrant, déjà le mot diversité ne veut rien dire en République où nous sommes sensés être égaux devant la loi. Là ou la droite dit DIVERSITÉ, un républicain doit dire DISCRIMINATION.

Répondre
florence 29 avril 2013 - 12:04

ah ah ! pas besoin d’être membre du CSA pour constater l’état de « masculinisation » avancé de la télévision ! prenez n’importe quelle tranche horaire et vérifiez vous même ! je viens de m’amuser (le verbe n’est pas vraiment bien choisi) à décortiquer le programme télé de ce soir entre 18 et 19 h :
sur la 1 : Monsieur Dechavanne
sur la 2 : Monsieur Michalak
sur la 3 – Monsieur Lepers
sur la 4 – Monsieur Denisot
sur la 5 – Monsieur Calvi
sur la 6 – Monsieur Rotenberg
sur d8 – Monsieur Hanouna
et je vous passe au même moment sur d’autres chaînes les autres « héros » masculins : les frères Scott, Walker Texas Rangers, le flic de Shangaï, Malcolm (le héros est un petit garçon qui a 4.. frères !)
Sinon vous avez les anges de la téléréalité sur NRJ.. Ouf !!! des femmes en 1er plan !! (heu enfin.. les premiers plans ne sont pas ceux qu’on pense..)

Répondre

Laisser un commentaire