Accueil International Pas de candidate à la présidentielle en Iran

Pas de candidate à la présidentielle en Iran

par La rédaction
Zahra150

Image : la candidate virtuelle Zahra

Une trentaine de femmes ont posé leur candidature. Mais ce n’est « pas autorisé », tranche un officiel iranien.


 

« La loi n’approuve pas » qu’une femme soit candidate à la présidence de l’Iran. Cette déclaration d’un responsable du Conseil des Gardiens, chargé de valider les candidatures à l’élection présidentielle, vient doucher des espoirs déjà maigres. Une candidature féminine n’est « pas autorisée », a poursuivi l’Ayatollah Mohammad Yazdi, dont Al Jazeera reprend les propos.

Dans ce contexte, une candidate très spéciale donne de la voix : il s’agit de Zahra, héroïne de bande dessinée , qui mène une campagne virtuelle pour la démocratie, appuyée par plusieurs ONG et un site internet (en anglais) Vote 4 Zahra.

Une trentaine de femmes figuraient parmi les 686 candidats qui ont officiellement soumis leur pré-candidature à la succession de Mahmoud Ahmadinejad. Mais avant même cette déclaration, leurs chances d’être effectivement candidates étaient quasi-nulles, souligne Al Jazeera. Le Conseil des Gardiens publiera le 21 mai la liste finale des candidats autorisés à participer à la présidentielle. Elle ne devrait comporter que quelques noms.

Par le passé, des femmes avaient déjà soumis leur candidature à la présidentielle iranienne, sans jamais figurer dans la liste finale. La chaîne qatarie note que les Iraniennes disposent de davantage de droits, notamment en politique, que dans de nombreux autres pays de la région. Mais c’est une question sémantique qui leur barre l’accès à la présidence : selon la constitution, seuls peuvent être candidats des « rijal, » un terme qui désigne des hommes.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

florence 20 mai 2013 - 07:55

En fait il y en a une : elle s’appelle Zahra et elle est… virtuelle! Une ONG est à l’initiative de cette campagne qui vise à dénoncer le régime iranien de manière satirique. On peut donc en conclure que les gardiens de la révolution sont autant sensibles à l’humour que certains trolls au combat féministe..

Répondre

Laisser un commentaire