Accueil Politique & SociétéFamilles Pas de fête des mères à l’école : et alors ?

Pas de fête des mères à l’école : et alors ?

par Arnaud Bihel

Branle-bas de combat médiatique autour d’une école qui ne fait pas de cadeau pour la fête des mères – et des pères. Et pourtant, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.


 

Après la « journée de la jupe » dans les lycées de l’Académie de Nantes, c »est la nouvelle pseudo-polémique de la semaine. Dans une école élémentaire de Haute-Savoie, à Allinges, les enfants n’auront pas confectionné de cadeau pour la fête des mères. Et n’en feront pas plus pour la fête des pères, d’ailleurs. De quoi susciter sur la blogosphère liée aux milieux traditionalistes de nouveaux hauts cris contre l’influence de « l’idéologie du gender ».

L’initiative de cette école primaire a été largement relayée dans les médias. Un article local du Dauphiné Libéré mercredi, puis une reprise par le Parisien ce vendredi, la machine est lancée. Jusqu’au Figaro qui, comme pour les jupes nantaises, cherche à créer la polémique.

Ce choix de laisser la fête des mères à l’école n’a pourtant rien de follement original. Pas davantage qu’un collier de nouilles. A lire la presse locale, c’était déjà le cas par exemple il y a deux ans en Picardie. Avec déjà le même argument que celui de l’école pédagogique d’Allinges : « C’est compliqué pour certaines familles où les couples sont séparés, d’autres sont des familles monoparentales. Du coup, on a préféré ne rien faire ».

Le choix de l’équipe pédagogique d’Allinges, c’est une certitude, n’est pas un cas isolé. Et c’en est une autre, il reste anecdotique. Pourquoi un tel remue-ménage, alors ? C’est qu’entre temps les réseaux de défense de la « famille traditionnelle » ont pris du poil de la bête. Le « mariage pour tous » signant la fin de la fête des mères, c’était l’un des gimmicks de la ‘manif pour tous’ il y a un an :

FeteMere

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

09 Aziza 27 mai 2014 - 14:31

La fête des mères a été créée sous le régime de Vichy. le Figaro ne s’en souvient pas ? ll est certain qu’à cette époque de guerre et d’Occupation, la vie des mères était particulièrement dure; et que ce genre de tour de passe-passe était censé(mais les femmes n’étaient pas si bêtes) leur faire avaler la pilule….elle aurait dû disparaître; mais les plus coupables sont les commerçants, publicistes, etc…qui ont vite crée une fête des pères, puis des grand mères, pour faire vendre, vendre…L’UMP ferait mieux de s’occuper de ses scandales, et nous fiche la paix!

Répondre
Arianne 2 juillet 2014 - 21:21

Oh my goodness! Impressive article dude!
Many thanks, However I am experiencing troubles with your RSS.
I don’t know the reason why I can’t join it. Is there anybody else
getting identical RSS issues? Anyone that knows the solution will you kindly
respond? Thanks!!

My blog – nutritional tips: http://tipguide.net

Répondre

Laisser un commentaire