Accueil Eco & Social Pas de toilettes pour les conductrices de fret ? La SNCF tente les culottes menstruelles

Pas de toilettes pour les conductrices de fret ? La SNCF tente les culottes menstruelles

par Camille Saint-Cricq
Fret SNCF – Wikimedia commons

Pour pallier l’absence de toilettes pour les conductrices de trains de marchandise, « Rail mixité » a testé l’idée des culottes menstruelles. Bronca … La féminisation de certains métiers est poussive.

L’idée avait été proposée par le service « rail mixité » de la SCNF pour être expérimentée. Ce service en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes planchait sur un problème récurrent dans bien des entreprises longtemps fermées aux femmes : des toilettes inaccessibles pour elles. Ce qui conduit les femmes à garder leurs protections périodiques très longtemps -bien au-delà des durées recommandées pour éviter des chocs toxiques- et à se soulager entre deux wagons, comme leurs collègues hommes.

Samedi 14 mai, Le Parisien a relayé l’indignation de femmes membres du personnel roulant qui ont reçu un mail à la mi-avril : la SNCF proposait à certaines conductrices une expérimentation de six mois en offrant trois culottes menstruelles  précisant même que ces culottes étaient écologiques, sécurisantes et pratiques puisqu’elles peuvent « se garder plusieurs heures ».

Ce mail a été largement partagé par les employées. Interviewée par Le Parisien, une cheminotte dénonce : « La revendication sur l’accès aux toilettes date de l’arrivée des femmes dans ces métiers. Cela fait vingt ans que le sujet est sur table. Et toujours rien, c’est très choquant ! Et après ils disent qu’ils veulent féminiser les métiers. » Celui de cheminot.te a une grande marge de progression avant d’être à parité : on compte 394 conductrices et 12.530 conducteurs.

De son côté, la présidente du réseau SNCF Mixité Anne-Sophie Nomblot a regretté « la présentation injuste » faite de l’expérimentation. Au départ, l’idée de Rail Mixité était de pallier un risque : « La longueur des trajets sans-arrêt fait que les conductrices fret mettent en place des stratégies personnelles diverses pas optimales : garder un tampon pendant plus longtemps que le temps préconisé par le fabriquant, doubler les serviettes… » ce qui peut être dangereux. Et Rail Mixité affirme envisager d’autres solutions comme « une cartographie, un état des lieux des toilettes sur l’ensemble du territoire » et un accès facilité aux toilettes qui jalonnent le parcours des conductrices de fret.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

LA FIN DES PHOTOS DE FEMMES NUES… ET AUTRES MESURES CONTRE LE SEXISME À LA SNCF

URINOIR ET PROCÈS DU FÉMINISME

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire