Accueil Sport Pas d’expertes au ski

Pas d’expertes au ski

par Isabelle Germain

barbie skieuseLe matériel de ski catégorie « expert » n’existe pas pour les femmes… qui doivent avoir de petits pieds.


 

Sur les plateaux télé, les experts sont des hommes. Au ski aussi, selon les vendeurs de matériel. Faisons une rapide étude de marché.

Sur le site de Décathlon, vous êtes invitée à cocher successivement plusieurs cases pour voir l’offre de chaussures de ski. Première colonne intitulée « genre » (?!) : « homme », « femme » ou « enfant ». Si vous cochez homme, vous pourrez choisir dans la colonne suivante « perfectionnement », « confirmé » ou « expert ». Mais si vous êtes une femme ou un enfant, vous n’aurez que deux choix. Le mot « expert » s’estompe et vous ne pourrez pas le cocher. Et si vous êtes une femme, vous avez intérêt à avoir un pied de moins de 28 cm, sinon pas de chaussure pour vous. Petit pied et débutante.

Idem sur un site appelé Snowleader. Le niveau « expert » apparaît pour les hommes, et on y trouve un large choix. Mais il n’existe pas pour les femmes.

Message subliminal : sur des skis, sois belle et ne performe pas

Au Vieux Campeur, on n’aborde pas le sujet de la même façon, mais le cœur y est. 99 modèles de chaussures pour les hommes et 59 pour les femmes. Elles ont droit, ici, à 7 modèles « expert ». Mais aucun d’eux n’est disponible en vente en ligne. Pour les skis, c’est femme ou mixte. 86 modèles pour elles et 280 en mixte… Et bien entendu les modèles « femmes » jouent l’esthétique et non la technique.

Dans un magasin de location de skis, si vous êtes un homme et si vous skiez bien, le loueur vous tend une paire de skis très performants, le modèle « expert ». Si vous êtes une femme, il est rare qu’on vous demande votre niveau et il faudra vous rouler par terre pour avoir un modèle « expert ».

A quelques semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver, alors que les femmes ont réussi à obtenir de haute lutte que soit enfin organisée une épreuve de saut à ski féminine, le prêt-à-penser marketing ramène les femmes à la niche débutante qui admire l’expert.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

‘Bataille des sexes’ pour Lindsey Vonn ?

Sois sportive et cache-toi

Toujours des miettes pour les femmes dans les médias

 

Voir le site

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

6 commentaires

dmadone 3 décembre 2013 - 17:43

qu’elles aillent au vieux-campeur… c’est tout !

Répondre
Franky4G 3 décembre 2013 - 20:51

Pour les gros et les grosses c’est pareil; cherche des habits de sport en 4xl et + en France…
Et si t’es un mec qui chausse du 39, maintenant t’as que des chaussures de vieux…
Société très normalisante s’il en est.
C’est normal la plupart des enseignes appartiennent au même groupe….

Répondre
Bicshow 4 décembre 2013 - 06:54

Les chaussures femmes n’existaient pas il y a quelques années. Comme d’une façon générale la ligne de vêtements de sport femmes. Les femmes s’habillaient en homme XS ou S
Depuis les fabricants on repeint leurs skis et leurs chaussures tout en faisant croire que c’était des vrais modèles femmes et on y a cru. Ils ont également dans un but d’ouvrir le marché amélioré a fond le confort des chaussures en les assouplissant et en mettant de la moumoute dedans et ont commencé par les femmes. Les hommes qui voulaient du confort devaient donc chausser petit et choisir un modèle femme. Puis les fabricants pas cons ont cédé et fait des modèles confort homme.
Pour les modèles très hauts de gamme comme par exemple a l’époque (1995) mes slalomons 9.2 violettes qui peut dire si c’était homme ou femmes ça n’existait pas c’était pour plier du piquet faire péter les chronos et basta.
L’évolution dans la gamme a eu lieu et si vous voulez performer dans votre ski club vous aurez un modèle compétition qui va du 34 au 47 et on aura beau jeu de dire si c’est homme ou femme puisque c’est compétition c’est a dire ni l’un ni l’autre. Mais comme il n y a que deux catégories dans les catalogues et qu’on est souvent sur du look guerrier/guerrière et bien on la met chez les hommes alors que c’est très con on pourrait la mettre chez les deux peut être aussi que dans ces catégories la on trouve plus d’homme. Si on passe dans des sports qui se sont plus féminisés (même si Minoritaires) comme toutes les disciplines X ou freestyle park / Half on va trouver des gammes de chaussures compète homme et femmes. Mais ces chaussures sont plus souples.

Répondre
Esther 4 décembre 2013 - 07:22

les équipementiers sportifs, comme les autres commerçants découpent leurs gammes en niches pour vendre plus. Et leurs découpages se fondent sur des stéréotypes idiots.

Répondre
Esther 4 décembre 2013 - 11:41

Sans compter que « experte » dans la tête de beaucoup ça veut dire pute, comme beaucoup de noms au féminin (masseuse , homme public, femme publique, …)

Répondre
Prune 5 décembre 2013 - 14:04

En tout cas il y a une domaine dans lequel les hommes sont experts toute catégories confondues, c’est la connerie.

Répondre

Laisser un commentaire