Accueil Médias Pendant la crise la pub continue. Sexiste…

Pendant la crise la pub continue. Sexiste…

par La rédaction

Hormis le décor, rien de nouveau dans la pub confinée : des femmes sexy et passives, des hommes actifs.

Pas question d’arrêter d’occuper le temps de cerveau disponible des consommateurs et consommatrices pendant la crise ! Pour vendre, apprend-on dans les écoles de pub, il faut entretenir la « présence à l’esprit » de sa marque afin de rendre évident l’achat dès que l’occasion se présente. Alors dans un article de FranceInfo, qui a enquêté sur les stratégies des marques pour communiquer pendant le confinement, toutes les astuces sont dévoilées… Mais un invariant de la pub demeure : les femmes sont dénudées ainsi que l’a fait remarquer Sophie Gourion sur twitter :

FranceInfo fait remarquer que « en temps normal les marques privilégient des lieux uniques et enchanteurs pour mettre en avant leur nouvelle collection. » Mais, confinement oblige, les « créatifs » ont opté pour la photo au domicile de mannequins professionnels ou occasionnels recrutés sur les réseaux sociaux.

Et ce sont bien sûr des hommes qui y ont pensé. Le premier à être interviewé est le patron d’une des marques qui a eu l’idée de photographier des adeptes du réseau Instagram chez elles. Puis le patron d’une autre marque a eu l’idée d’envoyer ses modèles à « des mannequins en leur demandant de réaliser un shooting maison. » Et un troisième créateur de mode fait part de son génie créatif…

Tous donnent des directives assez claires aux jeunes femmes qui posent pour eux, mais affirment laisser libre cours à l’imagination de leurs mannequins. Et au final, ce sont des femmes dénudées et lascives qui s’offrent à l’objectif.

Seule la dernière marque citée met en scène un homme dans sa publicité. Mais il ne s’agit pas d’une marque de mode mais d’une enseigne de sport. Et l’homme de sa publicité est actif et drôle. Il montre comment continuer à faire du sport en restant chez soi. : en maillot de bain avec bonnet, lunettes et palmes, il nage sur son skate-board.

Confiné.e.s ou non, rien ne change donc dans la pub. Les femmes sont sexy et passives, les hommes sont actifs et s’amusent… Les Lionnes ont du pain sur la planche (Voir DANS LA PUB, « ON NE ROUGIT PAS ON RUGIT » CONTRE LE SEXISME). Et les Chiennes de garde qui bataillent depuis plus de vingt ans contre le sexisme – ce sexisme qui insulte toutes les femmes- n’ont pas fini de montrer les crocs contre la publicité.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

CHRISTELLE DELARUE, PUBLICITAIRE SOCIALE ET SOLIDAIRE

STOCKHOLM, UNE VILLE DE PLUS CONTRE LES PUBS SEXISTES

POUR SA PROMO, UN CHANTEUR UTILISE L’ATTAQUE SEXISTE CONTRE ANGÈLE

AU GUARDIAN, ANNA BATESON COUPE LA PUB POUR LES ÉNERGIES FOSSILES

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire