Pour éviter d’être harcelées, couvrez-vous

par La rédaction

C’est le message adressé aux femmes qui prennent les transports publics à Pékin…


Les femmes qui prennent les transports en commun à Pékin doivent éviter de porter des vêtements trop courts ou légers, comme des mini-jupes, se couvrir avec des sacs ou magazines, et ne pas s’asseoir à l’étage des bus, pour éviter d’être l’objet de photos « inappropriées ». Autant de conseils prodigués dans un guide publié par la police et la société des transports de Pékin.

Le guide les invite également à avertir rapidement la police en cas de harcèlement sexuel. « Il nous est difficile de recueillir des preuves de harcèlement sexuel, malgré les caméras dans les bus et métros », explique un responsable de la police, cité par le quotidien chinois China Daily (en anglais), ajoutant : « Il est également compliqué de former les personnels des transports publics à la prévention et la réponse » aux cas de harcèlement.

Une démarche que contestent des experts, également cités par le journal. Jiang Yue, universitaire et experte en droits des femmes, juge au contraire « facile et nécessaire »  de responsabiliser les personnels. « Les passagers payent pour prendre ces transports, ils ont donc droit à un environnement sûr ». Pour l’heure la compagnie de transports ne dispose d’aucun système de prise en charge des victimes de harcèlement. Les harceleurs sont passibles d’une peine de 15 jours de détention.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?