Accueil SagaPortrait La première femme cosmonaute… et celle qui aurait dû la suivre

La première femme cosmonaute… et celle qui aurait dû la suivre

par De profundis
Terechkova

Valentina Terechkova en 1969

Le 16 juin 1963, Valentina Terechkova part pour l’espace, devenant la première femme cosmonaute. Elle restera longtemps la seule, alors que Valentina Ponomaryova aurait également dû décoller cette année-là.


 

C’était il y a cinquante ans et un jour. Le départ du vaisseau spatial Vostok 6 mais surtout, à son bord, celui de Valentina Terechkova, première femme dans l’espace. Âgée de 26 ans, parachutiste accomplie, la Soviétique est restée dans l’espace trois jours, orbitant autour de la Terre.

Il faudra attendre près de 20 ans pour qu’une autre femme, Svetlana Savitskaya, retourne dans l’espace. Pourtant, deux vols féminins auraient dû quitter l’URSS en 1963.

Ponomaryova

Valentina Ponomaryova (non daté)

Au début des années 60 quatre femmes ont été entraînées pour l’espace dans le cadre du programme soviétique. Le plan originel est d’envoyer Valentina Terechkova à bord de Vostok 5, puis sa compatriote Valentina Ponomaryova à bord de Vostok 6, quelques jours plus tard ; les deux autres les remplaceraient en cas d’urgence.

Indisciplinée

Valentina Ponomaryova est extrêmement compétente, mais ne correspond pas à l’idéal soviétique. Durant les entretiens, à la question : « Que voulez-vous de la vie ? », elle répond : « Je veux prendre tout ce qu’elle a à m’offrir ». Une mauvaise élève par rapport à Terechkova, qui évoque sa volonté de soutenir le Parti Communiste.

Mais au dernier moment, c’est un homme qui est choisi pour piloter Vostok 5. Terechkova s’envole donc dans Vostok 6 et restera pendant des années la seule femme cosmonaute. Bien plus tard, Ponomaryova racontera que son habitude de fumer, son « attitude féministe agressive » et son échec à soutenir le Parti Communiste ont sans doute été les raisons de son exclusion.

50 femmes sur 400 spationautes

Les femmes dans l’espace restent encore aujourd’hui une exception : une cinquantaine sur plus de 400 spationautes. Valentina Ponomaryova demeurera dans le programme spatial soviétique jusqu’en 1969 mais ne s’envolera jamais.

Valentina Terechkova, après son retour sur Terre, exercera en tant qu’ingénieure aéronautique. Son expérience lui ouvrira également les portes de la politique ; elle sera décorée plusieurs fois et deviendra l’ambassadrice de l’égalité des sexes en Union Soviétique. Pourtant peu de femmes russes auront l’occasion de prendre sa suite et la majorité des spationautes féminines sont aujourd’hui américaines.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

Laisser un commentaire