Accueil SagaNominations Le prix Sakharov à Denis Mukwege

Le prix Sakharov à Denis Mukwege

par Arnaud Bihel
Mukwege

Denis Mukwege à l’hôpital de Panzi le 5 juillet 2014. Par White House [Public domain], via Wikimedia Commons

Le prix du Parlement européen pour la liberté de l’esprit récompense le gynécologue congolais Denis Mukwege, infatigable défenseur des femmes violées en RDC.


 

Denis Mukwege est le lauréat 2014 du « prix Sakharov pour la liberté de l’esprit » du Parlement européen. Ce gynécologue de 59 ans de la République Démocratique du Congo se bat depuis 30 ans pour les femmes violées. Denis Mukwege a fondé en 1999 l’hôpital Panzi, dans la région du Sud-Kivu, dans l’est du pays, ravagée par la guerre civile. Depuis 15 ans, ce sont plus de 40 000 femmes victimes de viols et de blessures sexuelles graves qui y ont reçu des soins et du soutien psychologique et juridique. L’hôpital est notamment spécialisé dans la reconstruction vaginale.

Denis Mukwege a déjà reçu de nombreuses distinctions internationales. En 2013, il a été l’un des lauréats du Right Livelihood, considéré comme un ‘Nobel alternatif’, ainsi que du prix de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits. Cette reconnaissance lui permet, outre son travail sur place, d’alerter régulièrement la communauté internationale sur les violences sexuelles et d’appeler à l’égalité entre femmes et hommes. « Nous devons traiter les conséquences profondes des violences faites aux femmes, qu’elles soient d’ordre social, économique ou politique », soulignait-il lors de la remise du prix de la Fondation Chirac :

Un rapport du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’Homme en RDC, publié en avril dernier, rappelait que « le viol est utilisé comme une arme de guerre pour intimider les communautés locales et punir les civils pour leur appui présumé ou réel aux groupes armés ou à l’armée nationale ».

Lire aussi : Le viol, arme de guerre, se banalise

Le lauréat du prix Sakharov est choisi par le président du Parlement européen et les chefs des groupes politiques, parmi les finalistes désignés par la commission des affaires étrangères et la commission pour le développement. En 2013, c’est Malala Yousafzai qui avait été récompensée.

Cette année, Denis Mukwege était en compétition avec l’activiste pour les droits de l’Homme Leyla Yunus, emprisonnée en Azerbaïdjan, et le mouvement ukrainien Euromaidan (représenté par le journaliste Moustafa Nayem, l’artiste et vainqueur de l’Eurovision Ruslana Lyzhychko, la représentante étudiante et activiste Yelyzaveta Schepetylnykova et la journaliste Tetiana Chornovol).

La remise du prix aura lieu à Strasbourg le 26 novembre pendant la session plénière du Parlement européen.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Soudan du Sud : « Les corps des femmes et des enfants constituent un champ de bataille »

Les femmes violées en Libye reconnues comme victimes de guerre

La justice face aux viols de guerre

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire