Accueil Culture Promenade Gisèle Halimi à Paris

Promenade Gisèle Halimi à Paris

par La rédaction

La mémoire de la grande avocate féministe vivra au cœur de la capitale et rappellera ainsi que le féminisme est un dur combat.

« En défendant inlassablement les droits des femmes et l’émancipation des peuples, en donnant une voix aux opprimés, Gisèle Halimi a rendu notre République plus grande et plus belle. Désormais à Paris, ville qu’elle aimait tant, une promenade des berges de la Seine porte son nom » a annoncé Anne Hidalgo, la maire de Paris, mardi 31mai, en inaugurant la promenade située entre le pont des Invalides et le pont de l’Alma, dans le quartier où résidait la grande avocate féministe morte en juillet 2020.

Lire :  HOMMAGES À GISÈLE HALIMI, BREVETS DE FÉMINISME ET THÉORIE DU COMPLOT

La maire de Paris a rappelé les combats de Gisèle Halimi : contre la colonisation, pour défendre des «plus faibles, des opprimés, des méprisés» et bien sûr son combat «pour les femmes et pour l’égalité». Elle a invité à «méditer sur son exemple» et l’assistance a voulu voir un clin d’œil de celle qui devrait être candidate à l’élection présidentielle lorsqu’elle a ajouté à la fin de son discours «C’est ce que je ne manquerai pas de faire lorsque j’aurai des décisions importantes à prendre»,

Des combats de survie »

Rachida Dati, a, pour sa part, souligné que « Les combats pour les Droits des femmes ne sont pas des combats de vie, ce sont des combats de survie ». La maire LR du 7ème arrondissement de la capitale, celui dans lequel vivait Gisèle Halimi a salué les «convictions républicaines fondatrices et vitales» de l’avocate qui a «tout au long de sa vie, mené de front sa vie de femme, d’avocate, de militante et de féministe».

L’avocate doit recevoir un hommage national au début de 2022 aux Invalides. La question de son entrée au Panthéon reste toujours en suspens.

Lire : HOMMAGE NATIONAL À GISÈLE HALIMI AUX INVALIDES

Cette promenade fera vivre la mémoire de cette grande figure du féminisme dans un pays qui célèbre très peu de femmes dans les noms de rues… Et encore moins de féministes. Une mémoire pourtant indispensable pour ne pas laisser croire aux plus jeunes que l’égalité des sexes se fait toute seule, pour ne pas que ces jeunes s’endorment. Le féminisme est un combat.

Lire aussi dans Les Nouvelles News :

NOMS DE RUES : « ET LES FEMMES ? » DEMANDE ROSELYNE BACHELOT

DES NOMS DE FEMMES POUR LES RUES : DEUX PARLEMENTAIRES INTERPELLENT LES MAIRES

SEULES 2% DES RUES PORTENT DES NOMS DE FEMMES (2014)

21 % DE FEMMES DANS LA LISTE DE LA DIVERSITÉ

LA STATUE DE MARY WOLLSTONECRAFT RÉUSSIT SON SCANDALE

UN JARDIN ET BIENTÔT UNE STATUE À PARIS POUR SOLITUDE, UN SYMBOLE FORT

LES DISPARUES DU CARNET DU MONDE

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com