Accueil Médias « Je déclare avoir été violée » : le manifeste dans L’Obs

« Je déclare avoir été violée » : le manifeste dans L’Obs

par La rédaction

viol_obs313 femmes déclarent avoir été violées dans Le Nouvel Observateur. Pour que la honte change de camp. A l’image des 343 femmes qui ont reconnu avoir avorté en 1971 dans le même journal.


 

Les chiffres commencent à être connus… Mais pas encore assez. « Plus de 75.000 femmes, et presque autant d’enfants sont victimes de viol chaque année en France. Soit un viol toutes les huit minutes. » 1 femme sur 10. Souvent présenté comme fait divers, le viol est un phénomène de société, un sujet politique mal connu. « Sait-on que 80% des viols restent aujourd’hui commis par un proche, conjoint, amant, père, grand-père, ami de la famille ou patron ? Nous voilà loin du cliché où le violeur est un psychopathe armé et violent, qui traîne sa victime en minijupe dans une rue sombre. » indique le manifeste du Nouvel Observateur initié par Clémentine Autain qui a aussi publié un ouvrage court et clair sur le sujet : « Un beau jour ».

Comme en 1971 pour l’avortement, Le Nouvel Observateur publie aujourd’hui, à l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes, un manifeste « pour que notre société ouvre enfin les yeux sur la vérité du viol en France, un scandale massif qui appelle une mobilisation urgente . Pour la première fois, des centaines de femmes déclarent ensemble avoir été violées. Elles signent aujourd’hui le « manifeste des 313 ». »

Le Nouvel Observateur met aussi en ligne une série de vidéos :

Clémentine Autain : « Je déclare avoir été violée »

WEBDOC. « Viol, les voix du silence » : la parole aux victimes

Viol : « Je lui ai dit ‘arrête’ plusieurs fois… »

« Après mon viol, mon corps n’était plus à moi »

L’ex-entraîneur de tennis Régis de Camaret aux assises pour viols

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Un beau jour… Combattre le viol

« Si les autres avaient pu parler, aurais-je été violée ? »

Sexe et pouvoir : l’exception médiatique française

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

Marie-Hélène FRANJOU 21 novembre 2012 - 19:53

Un grand bravo à Clémentine AUTAIN pour son courage et sa dénonciation. Bravo aussi à toutes celles qui ont apporté leur témoignage pour l’accompagner.
La honte doit changer de camp et les violeurs doivent être jugés comme il convient. Notre société doit évoluer et respecter les femmes comme des êtres humains à part entière.

Répondre
Ann 22 novembre 2012 - 21:21

Une rencontre sur le thème des violences sexistes et sexuelles et une discussion pour réponse
« l’enjeu de la formation des professionnel(le)s »
Vendredi 23 novembre entre 14h et 17h30 à
108 Bd Malesherbes 75017

Répondre
K2S 23 novembre 2012 - 12:39

Cet appel à témoigner est à la fois courageux et bizarre.
les 343, par leur témoignage, prouvaient un choix et bravaient les interdits et les sanctions pénales. Elles disaient que célèbres ou moins célèbres elles avaient pris une décision et des risques. Elles revendiquaient un nouveau droit.
ici, il y a la revendication de ne pas avoir honte, certes, et c’est important. Mais pourquoi ne pas le faire au sein d’une association plutôt que dans un hebdo qui avait boosté ses ventes avec les fesses de Simone de Beauvoir ?

Répondre

Laisser un commentaire