Accueil Politique & Société Quand une ministre est attaquée la nuit devant son domicile…

Quand une ministre est attaquée la nuit devant son domicile…

par La rédaction

En pleine nuit un groupe est venu insulter et menacer Marlène Schiappa devant sa maison. Elle porte plainte. Et il se trouve des journaux pour pinailler et dire qu’elle exagère !

La secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa ne fait pas l’unanimité dans les rangs des féministes mais lorsqu’elle est l’objet d’attaques sexistes ou d’attaques dans sa vie privée, ses opposant.e.s les plus farouches lui apportent leur soutien, tout comme ses opposant.e.s politiques. Ce n’est pas le cas de certains journaux pourtant habituellement défenseurs des droits humains.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, la ministre dort à son domicile du Mans avec son mari, ses enfants, une amie des enfants. Un groupe d’individus, « gilets jaunes » pour certains, viennent bruyamment manifester sous ses fenêtres. Pétards, cornes de brumes, insultes, menaces fusent. La maisonnée est réveillée et effrayée. Son mari sort, tente de discuter, les manifestants finissent par partir. Sur sa page Facebook, Marlène Schiappa annonce qu’elle porte plainte.
Une vidéo circule alors, on y entend des insultes, des menaces et on voit le domicile de la famille. Mais voici que « les décodeurs » équipe de « fact checking » du quotidien de référence Le Monde se fend d’un long article pour savoir si, comme le disent des « gilets jaunes », la ministre a « exagéré »… Pour arriver à la conclusion suivante, après avoir confirmé une liste conséquente d’agressions verbales et de bruits divers : « En revanche, il est impossible, avec cette seule vidéo, de prouver que ces « gilets jaunes » ont prononcé des menaces de mort ou frappé aux fenêtres. » Dans la foulée, le patron de Mediapart, Edwy Plenel en rajoute sur twitter : « Décidément ce pouvoir a un problème avec la vérité. Comme le démontrent les @decodeurs du @lemondefr, la ministre @MarleneSchiappa a multiplié les fake news sur la manifestation de « gilets jaunes » passée devant son domicile. »

La ministre a publié un nouveau long billet sur Facebook en demandant notamment « à quel moment des personnes trouvent normal, excusable, pas grave ce qui s’est passé ? » Elle dénonce « des journalistes de presse soi disant de gauche et soi disant humanistes » .

La grande journaliste Anne Sinclair a remis les idées du journalisme en place avec ce twitt : « Je trouve la polémique sur @MarleneSchiappa indécente. Que la ministre ait ou non « exagéré » est secondaire. Elle a déjà été insultée à de multiples reprises, ça suffit. Qu’elle soit traitée de « salope » en pleine nuit devant chez elle, durant 3 minutes ou 1heure c’est odieux. »

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire