Accueil Société Qui a fait l’actu et les stéréotypes cette semaine ?

Qui a fait l’actu et les stéréotypes cette semaine ?

par Isabelle Germain

 

Municipales , les hommes devant

Invisibles. L’actu de la semaine a été bien sûr marquée par les élections municipales. Et comme environ 85 % des têtes de liste étaient des hommes, les journaux donnent à voir beaucoup d’impétrants, peu d’impétrantes. Les projecteurs se sont d’abord braqués sur les villes dans lesquelles le PS a pris des claques, sur celles où l’extrême droite a fait de gros scores et sur des élus mis en cause dans diverses affaires et allègrement élus au premier tour (Eric Woerth, André Santini, Patrick Balkany… )

Trop visibles. Puis est venu le débat entre les deux têtes de liste de la capitale (sur I-télé et RTL). Nathalie Kosciusko Morizet et Anne Hidalgo devaient confronter leurs programmes dans un débat. Globalement les commentaires ont fini par s’intéresser aux sujets de fond après avoir souligné la cacophonie sur la forme. On en aurait presque oublié les flopées d’articles sur le « duel de femmes » à Paris et les considérations vestimentaires et capillaires. Les mots qui reviennent le plus souvent cependant ? « Rivales » (comme dans le Parisien) Ah la rivalité féminine ! (voir Les éditeurs attisent le marché de la rivalité féminine).

Boomerang. Mais après une journée de mercredi trop arrosée de candidates, les médias ont eu la gueule de bois et jeudi, lors de l’émission « des paroles et des actes » sur France 2, les femmes ont été boutées hors des plateaux. Comme s’il y avait eu un trop plein. Sur deux mi-temps de six personnes, seule Roselyne Bachelot a fait une apparition féminine…

Et aussi.

Hormis les municipales, l’actu a été marquée par le passage en justice d’un délinquant de 93 ans ayant tué une femme de 82 ans. Un bel exemple d’immunité amoureuse puisque l’homme était présenté comme un gentil papy déçu que la méchante dame qu’il a tuée de ses mains ne veuille pas de lui. Et il y eut bien d’autres sujets dans lesquels les femmes étaient invisibles. Le coup de force de Poutine en Crimée. Les atermoiements du viril comité ad hoc de Vivendi au sujet de la reprise de SFR. La loi Florange censurée par le Conseil constitutionnel : une occasion de revoir les ouvriers en colère et les messieurs du Medef contents. Mais la semaine a aussi été marquée par le plan de cession de La Redoute, entreprise de vente à distance dont le personnel est très féminisé. Une occasion de voir des femmes combattives ? Non, les représentants syndicaux le plus souvent interviewés sont des hommes (voir ici). Notons toutefois que parmi les repreneurs, on compte une femme. La visite du président Chinois Xi Jinping a été l’occasion de montrer moult industriels triomphants. Tandis que les déclarations du président de la Bundesbank, laissant penser que la BCE pourrait infléchir sa politique monétaire pour combattre une éventuelle déflation se faisaient entre hommes aussi. La sympathique annonce du prochain concert des Rolling stones à Paris dont les places ont été vendues en moins d’une heure n’a pas, elle non plus laissé beaucoup de place au « deuxième sexe ».Quand à l’actualité sportive, toujours aussi virile… Les visages de femmes sont apparus sur les écrans et les photos des journaux pour pleurer les disparus du boeing de Malaysia Airlines dans l’océan Indien. Des hommes aux commandes, des femmes témoins ou victimes, ainsi va l’actu.

.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire