Accueil Société Qui fait l’actualité ce mercredi 26 mars

Qui fait l’actualité ce mercredi 26 mars

par Arnaud Bihel

 

 

Trop faible lutte contre le harcèlement au travail

 

L’AVFT, l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, se voit contrainte de fermer pendant trois semaines sa permanence téléphonique car elle croule sous les dossiers en cours. Dans La Croix, sa déléguée générale Marilyn Baldeck accuse l’Etat d’« abandonne[r] les victimes ». Elle demande notamment plus de moyens pour l’Inspection du travail.

Prime aux cumulards dans le temps

Parmi les résultats des municipales, il y a la « prime à la casserole », quand les électeurs plébiscitent des maires en délicatesse avec la justice (voir « Qui fait l’actualité » du 24 mars). Il y a aussi la prime au cumul dans le temps, relève Libération : 25 maires de grandes villes qui occupent leur fauteuil depuis plus de 18 ans ont été réélus dès le premier tour. Certains figurent d’ailleurs dans les deux listes, cumul et casseroles, comme André Santini et Patrick Balkany, à droite, ou Jacques Mahéas, à gauche.

La Poste s’allège

Selon Le Monde, La Poste s’apprête à lancer une vaste restructuration de ses bureaux en ville. Une partie d’entre eux deviendraient des « Relais », « à la façon dont cela s’est fait en milieu rural, des structures plus légères ». Comme l’écrit le journal, « il s’agit de gagner en efficacité et de coller aux besoins de ses clients »… et surtout de faire des économies.

Jeunes européens sans autonomie

Cette « « tendance inquiétante » relevée par la fondation Eurofound et rapportée par Euractiv est l’une des conséquences de la crise : le nombre de jeunes européens, notamment de jeunes hommes, vivant chez leurs parents est passé de 44 % à 48 % entre 2007 et 2011. Ces jeunes souvent sans emploi « se sentent non seulement ostracisés, mais aussi présentent des troubles psychologiques plus prononcés que ceux en activité. »

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire