Accueil Sans catégorie Radio Zemmour, c’est reparti

Radio Zemmour, c’est reparti

par Isabelle Germain

Le chroniqueur fait sa rentrée avec un sujet en or : une ministre femme qu’il veut décrédibiliser.


Ceux qui écoutent RTL au petit matin, et ils sont nombreux, auront eu, ce matin, leur dose de sexisme, de racisme et de désinformation infligée par Eric Zemmour dans une émission prudemment nommée par la radio « On n’est pas forcément d’accord ». Mais, une fois de plus, le chroniqueur franchit la ligne entre libre opinion et insulte. Entre opinion et désinformation.

Pour lui, le principal emblème du remaniement est la présence de deux jeunes ministres, Emmanuel Macron et Najat Vallaud Belkacem, dans des ministères très importants. « Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont brillants », ironise-t-il. Première salve bien sexiste : « Enfin, lui…  » Et de citer les diplômes et le parcours d’Emmanuel Macron. La ministre de l’Education ? Elle n’a pas besoin de diplômes puisque c’est une femme, explique le chroniqueur, juste un symbole. Et tant qu’on y est, salve raciste : elle est née à Rabat donc elle symbolise la diversité eux yeux de Zemmour, c’est tout ce qu’on lui demande.

Vient ensuite la désinformation pour affirmer que « les lobby féministes et gays » prennent le contrôle du ministère de l’Education. L’ex ministre des Droits des femmes voudrait apprendre aux enfants « qu’il vaut mieux en avoir deux… papas », rigole-t-il, tout content de sa blague. Et plein d’autres contre-vérités, fruit des campagnes d’intox de « la manif pour tous »… 

En Video

Lire aussi dans Les Nouvelles NEWS

Pour Zemmour, la violence attire les femmes

RTL, moins de Zemmour, des hommes toujours

La peur du genre éloigne l’égalité femme/homme

Les dérangés du genre à l’assaut des écoles

« Tous à poil » , tous paranos

L’éducation à l’égalité hérisse Le Figaro

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

6 commentaires

6 commentaires

martinechene 28 août 2014 - 16:50

Appelons à boycotter cette antenne ! Ce sont les auditeurs qui font vivre les radios via la publicité.

Ces propos sont inqualifiables.

Répondre
AnoneHoumous 28 août 2014 - 23:05

Bravo Rico, très bonne reprise. Les vrais sont derrière toi, mais tu le sais déja.

Répondre
hugo 28 août 2014 - 23:16

MÊME EN TEMPS QU HOMME NE SOUTIENT pas ZEMMOUR , zemmour est un type qui a insulte toute les femmes et cela je ne l approuve pas , QUAND ON INSULTE LES FEMMES ON INSULTE SA MÈRE, zemmour as t il un problème ??? … ,

Répondre
Terasaka 29 août 2014 - 11:55

Vive Eric!!! quelle rentré!!!

Répondre
taranis 31 août 2014 - 15:45

Tremblez, mâles d’Occident : les femmes rêvent de vous faire des enfants dans le dos, de vous persécuter à mort et de vous… féminiser ! C’est du moins sa théorie paranoïaque, car derrière ce qui pourrait passer pour un règlement de compte personnel avec bobonne ou maman se dissimule une opinion que la droite la plus intolérante ne se lasse pas d’applaudir. Le fameux complot féministe En vantant un modèle pétainiste de la gestion de la vie de couple, Zemmour surfe sur le machisme ambiant pour fourguer, en contrebande, une ligne journalistique moralement conservatrice et économiquement libérale. Il définit le pouvoir comme « la capacité au moment ultime de tuer l’adversaire » ; et, en fin psy d’opérette, il dénie aux femmes une telle aptitude, car il manque à celles-ci un pénis pour prendre part aux « combats politiques » où « c’est toujours le mâle dominant qui finit par l’emporter, le roi de la forêt, le caïman. Celui qui, à force de férocité, révèle la faiblesse de ses rivaux, leur féminité inconsciente, qui les transforme en maîtresses transies, quêtant ses faveurs. »

Répondre
Valérie 2 septembre 2014 - 12:55

Car sans Zemmour, on s’ennuierait

Répondre

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com