Répression contre deux militantes saoudiennes

par La rédaction

Huwaider

Fawzia al-Oyouni et Wajeha al-Huwaider, activiste de longue date, ont été condamnées à 10 mois de prison et une interdiction de voyage de deux ans pour « tentative de dresser une femme contre son mari ».


 

 

Un pas en avant, un pas en arrière. Si l’Arabie Saoudite fait montre d’ouverture envers les femmes dans le domaine du sport, la soumission reste la norme.

Le 15 juin, deux militantes ont été condamnées pour avoir tenté d’aider une femme séquestrée par son mari. Le tribunal a prononcé à l’encontre de Wajeha al-Huwaider et Fawzia al-Oyouni une peine de 10 mois de prison et deux ans d’interdiction de voyager. Elles vont faire appel.

« Tentative de dresser une femme contre son mari »

L’affaire remonte à 2009. Les deux femmes avaient été alertées sur le cas de Natalie Morin, une Canadienne mariée à un Saoudien et qui se plaignait de mauvais traitements, se décrivant comme une « otage ». Elles ont été arrêtées le 6 juin 2011 alors qu’elles se rendaient à son domicile, dont le mari était absent.

Pour la police, elles y venaient pour aider la femme et ses trois enfants à fuir au Canada. Le tribunal a retenu cette charge, et celle de Takhbib, « tentative de dresser une femme contre son mari ».

Impliquée dans la campagne ‘Women2Drive’

Pour Human Rights Watch, « les autorités saoudiennes utilisent les tribunaux pour envoyer un message : elles ne toléreront aucune tentative d’améliorer la lamentable situation des droits des femmes dans le royaume ».

L’une des deux condamnées, Wajeha al-Huwaider, est une militante active des droits humains, membre du comité consultatif de Human Rights Watch. Et c’est tout autant pour ses 10 ans de militantisme que les autorités l’ont poursuivie, a-t-elle assuré à l’ONG.

Elle s’était notamment impliquée en 2011 avec Manal al-Sharif (qui a depuis quitté le pays) dans la campagne ‘Women2Drive’ pour le droit des Saoudiennes à conduire (Voir : En Arabie Saoudite, la révolution du volant ? ).

 

Photo : capture d’écran Youtube. Wajeha al Huwaider en janvier 2011 sur la chaîne Al-Hurra.

Partager cet article

Laisser un commentaire