Accueil Politique & Société #ResteChezToi : les soignant.e.s envoient un message direct

#ResteChezToi : les soignant.e.s envoient un message direct

par Isabelle Germain

« On a besoin de toi : rejoins le challenge reste chez toi » : le collectif inter-hôpitaux communique haut et clair pour tenter d’enrayer la propagation du coronavirus… Mais dans les rues c’est autre chose.

Rester chez soi pour protéger les autres et se protéger du coronavirus, c’est un message qui a du mal à être entendu par la totalité des Français. Après les annonces du gouvernement communiquant sur une ligne étroite entre panique et désinvolture, « le collectif inter-hôpitaux » a pris les choses en main. Il a lancé une très courte et très efficace vidéo sur les réseaux sociaux avec le hashtag  #Restecheztoi pour inciter les Français.e.s à sortir le moins possible. « On a besoin de toi : rejoins le challenge reste chez toi », demandent ainsi face caméra des infirmier.e.s, pneumologues, médecins, secrétaires médicales…

Leur message est limpide : « On va s’occuper des urgences, on va s’occuper des cas graves, qui auront besoin de nous. Mais on a besoin de toi. Rejoins le challenge #Restecheztoi ». Publié une première fois le vendredi 13 mars, partagé de très nombreuses fois sur Twitter, repris par de nombreux médias, cet appel à la solidarité n’a manifestement pas atteint tout le monde. Dimanche 15 mars en fin de journée la vidéo était à nouveau diffusée avec ce message : « À diffuser encore et encore car beaucoup n’ont pas compris ! On le dit gentiment mais c’est extrêmement sérieux ! #restecheztoi #RESTEZCHEZVOUS »

Entre-temps, un deuxième hashtag #RESTEZCHEZVOUS était apparu et de nombreuses photos et vidéos ont été partagées montrant des lieux noirs de monde. Dans Paris notamment au marché Aligre, ou sur les quais du canal Saint-Martin bondés, avec des foules compactes ou encore à Dunkerque, des « carnavaleux » qui ont organisé une fin de carnaval en dépit de l’interdiction…

Alors il faut le répéter : une personne contaminée asymptomatique peut contaminer son entourage. Cela risque d’essaimer le virus à travers la population et de mettre en danger les personnes fragiles. La crainte des soignant.e.s est l’engorgement de l’hôpital. Seule solution : #Restezchezvous !

Et en plus cela peut permettre de redécouvrir des plaisirs. L’illustrateur Mathieu Persan a proposé une très belle affiche qu’il propose de télécharger sur son compte facebook, afin de la coller dans son immeuble par exemple… Restez à la maison car « il n’a jamais été aussi simple de sauver des vies ».

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

3 commentaires

3 commentaires

Mme theryca 17 mars 2020 - 15:12

Une personne « obéissante » est une personne qui sera également facile à manipuler une fois la crise sanitaire passée. Il n’est pas nécessairement sain de se scandaliser que les gens n’obéissent pas toujours et instantanément aux ordres. « Restez chez vous » est difficilement recevable. Les gens savent lire, ils savent que le coronavirus ne saute pas sur nous ni sur le voisin sans proximité. Nous avons bien compris qu’il est question de ralentir l’expansion et non d’empêcher le virus de se répandre. Ceci pour aider les hôpitaux à gérer mais non pour contraindre la nature qui est un million de fois plus forte que nous. Alors, à l’occasion de cette crise, il serait bon de s’interroger sur le droit des autorités / ou autorités auto-proclamées à donner des ordres. Nous luttons contre les dictatures mais la dictature commence déjà dans les rapports de voisinage.

Répondre
Anne Barre 17 mars 2020 - 19:43

Même s’il est essentiel de faire preuve de civisme pour sauver des vies, on peut s’interroger sur la façon dont certains Etats usent de leur autorité dans cette crise sanitaire pour justifier le déploiement de l’armée dans les rues…et la distributions de contraventions et d’amendes à des personnes qui ne font que sortir de chez elles, sans motif reconnu comme valable par ces memes autorités

Répondre
roby 16 octobre 2020 - 17:15

esque jai le droit a 84 ans de;refusé;;;;exsamin estomac qui presse;pas ,a la clinique millenaire ou il y a soignant atteins covid

Répondre

Laisser un commentaire