Accueil International Revue de presse internationale 24 avril 2014

Revue de presse internationale 24 avril 2014

par Isabelle Germain

Les Norvégiennes plus actives; Espérance de vie des Chinoises en hausse; Viols en RDC toujours pire; Président iranien féministe? Les Américaines n’allaitent plus. La revue de presse internationale d’Anne Collet


En Norvège davantage d’actives, mais un temps de travail moindre pour tous

73,5% des Norvégiennes âgées de 15 à 64 ans ont un emploi. Selon l’OCDE, La participation des femmes à la force de travail est avec la Suisse et l’Islande, la plus élevée des pays industriels, la moyenne étant de 57,4%. Grâce à une politique très incitative, faisant la promotion des congés parentaux hommes et femmes, il est facile pour ces dernières de travailler. Le gouvernement a en outre développé les lieux d’accueil pour la petite enfance, et une sécurité sociale avantageuse, estime le Norway Post qui souligne que le temps de travail des Norvégiens est très inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE.

 

L’espérance de vie des Chinoises en hausse

L’espérance de vie des Chinoises est passée de 73,33 ans en 2000 à 77,37 ans en 2013, note le Global Times. Cela signifie que l’état de santé des femmes s’améliore avec toutefois une grande disparité entre les urbaines et les rurales dont les conditions de vie sont toujours très difficiles. La mortalité maternelle quant à elle est passée de 56,2 pour 100 000 en 2000 à 23,2 en 2013. Le journal relève néanmoins que les centres de santé maternelle et néonatale font cruellement défaut et met en cause la politique de l’enfant unique qui a régi la vie des familles pendant plusieurs décennies.

 

Nouveau rapport accablant de l’ONU sur les viols en RDC

Dans son nouveau rapport sur les viols commis en république démocratique du Congo, l’ONU note qu’entre janvier 2010 et décembre 2013, la période a été « caractérisée par la persistance des cas de violence sexuelle jugés extrêmement graves, du fait de leur ampleur, de leur caractère systématique et du nombre élevé de victimes » souligne Le Phare. Malgré des progrès dans la lutte contre l’impunité, les victimes renoncent souvent à dénoncer leurs agresseurs par honte et par peur d’être humiliées ou répudiées, ajoute le quotidien local.

 

Le président iranien fait la promotion des droits des femmes

Pour le président iranien Hassan Rouhani, les femmes ne sont pas des citoyens de deuxième classe. Le 20 avril, qui correspond à l’anniversaire de la fille du prophète, Hazrat Fatima, et à la journée de la femme en Iran, il a prononcé un discours mettant en avant le rôle des femmes, rapporte le Tehran Times. Il a notamment estimé que sans les femmes, le pays ne pourrait pas progresser et insisté sur le fait qu’elles devaient pouvoir vivre en sécurité et bénéficier d’opportunités et de droits sociaux égaux à ceux des hommes. Ce que leur apporte la révolution islamique, a-t-il ajouté.

 

Pourquoi les Américaines n’allaitent plus

Le nombre de mères américaines adeptes de l’allaitement est à son niveau le plus bas depuis les années 70, malgré les incitations des organismes de santé nationaux et internationaux sur les bienfaits du lait maternel. Elles ne sont que 16,4% des mères à allaiter jusqu’à six mois, relève le Wall Street Journal. Ce sont les femmes blanches issues des milieux aisés qui allaitent le plus, les femmes des classes populaires, bénéficiant rarement de congés de maternité, sont obligées de reprendre très vite leur travail. A cela s’ajoute la publicité sur le lait maternisé dont l’impact est très important.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire