Le sac à main de maman, les outils de papa

par La rédaction

Pour Noël, la marque Vertbaudet ne fait pas dans la nuance en matière de stéréotypes sexistes. Mais doit faire face à des clients outragés.


Dans les catalogues de Noël, la remise en cause des stéréotypes sexistes gagne du terrain cette année (on en parlait ici et ici). Mais les clichés ont la vie dure.

C’est la marque française de produits pour enfants Vertbaudet (propriété du groupe de vente à distance Redcats, lui-même dépendant du groupe PPR) qui se fait taper sur les doigts (ou est prise la main dans le sac). Dans sa dernière offre de Noël elle met en scène, via des cadeaux destinés à ses clients, un monde sans nuance entre masculin et féminin. D’un côté, un sac pour petite fille, pour qu’elle fasse « comme maman », une maman forcément « débordée » et qui passe son temps à « chercher ses clés bien cachées au fond du sac ». De l’autre, une trousse de bricolage pour garçon, pour se mettre « au boulot » comme papa.

 Vertbaudet

 

Une pétition vient d’être lancée, qui exige des excuses publiques de la marque et l’invite à s’engager « concrètement à lutter contre ces clichés ».

Certes, « Vertbaudet n’est malheureusement pas le premier marchand de jouets à diffuser ce genre de message. Mais là, le distributeur frappe fort », souligne l’auteure de la pétition, une cliente « choquée ».

« Nous ne condamnons pas, ici, les fabricants de jouets. Pas de problème pour que figurent dans les catalogues des aspirateurs, des kits de pompier ou des jeux de société ramasse crotte-de-chiens », souligne la pétition. « Simplement, nous ne voulons plus que ces activités (nettoyer le plancher, sauver le monde ou ramasser la merde) soient systématiquement associées à un sexe. »

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Stéréotypes, ou pas, dans les catalogues de Noël

Super U, père Noël contre les stéréotypes

 

 

 

Partager cet article

4 commentaires

helen 5 décembre 2012 - 18:15

Parmi les ventes ce sont justement les « roses/bleues » qui marchent le mieux et souvent les femmes insistent sur le fait d’avoir un cadeau « pour fille » ou « pour garcon » — qu’elles soient jeunes uo pas d’ailleurs.

Répondre
tetue 6 décembre 2012 - 07:29

Non mais dites-moi que je rêve ! C’est tellement caricatural qu’on croyait une fausse…

Répondre
Lili 6 décembre 2012 - 10:29

Leur site est bien fait et il est aisé de les contacter. Mais envoyé pour ma part. Soyons nombreux à faire de même !!!

Répondre
Lili 13 décembre 2012 - 22:43

J’ai vu que cette campagne a été massivement dénoncée sur pas mal de sites. La marque l’a vue aussi et m’a fait cette réponse encourageante

« Nous vous remercions pour votre remarque qui a sucité toute notre attention.

L’une de nos communications propose en effet aux parents
le choix entre un sac à main ou un sac à outils en cadeau pour leur enfant.
La mise en scène de ceux-ci a pu été perçue comme un message véhiculant des « clichés sexistes ».
Nous regrettons très sincèrement que son contenu ait pu heurter ou susciter le doute sur nos intentions.
Vertbaudet, spécialiste de l’enfant depuis 50 ans,est une marque respectueuse des enfants et des familles.
Une valeur transmise chaque jour à travers les produits que nous concevons et commercialisons
mais aussi les communications que nous diffusons.
Ainsi, les cadeaux que nous proposons dans nos offres commerciales
sont très majoritairement mixtes et indifféremment présentés par des mannequins filles ou garçons.
Dans 100% des cas, le libre choix du cadeau est laissé aux parents et ce, quelle que soit sa mise en scène dans nos communications.
Toutefois, nous avons bien pris en compte les réactions suscitées par cette campagne.
C’est pourquoi nous avons sensibilisé nos équipes sur le sujet et veillons encore plus à ce qu’aucune de nos communications ne puisse être considérée comme sexiste.

De même, nous ne souhaitons en rien éloigner les garçons de la lecture et nous regrettons que la mise en scène du banc de lecture ait pu le laisser entendre.

Je reste à votre disposition. »

Répondre

Laisser un commentaire