Saoudiennes au volant : campagne relancée

par Arnaud Bihel

Deux activistes ont encore défié la police, et une nouvelle date d’action pour le droit des femmes à conduire est fixée au 28 décembre.


Les Saoudiennes ne lèvent pas le pied pour réclamer le droit à conduire. Deux femmes, Aziza Al-Yousef et Eman Al Nafjan (l’une des meneuses de la « campagne du 26 octobre »), ont été brièvement arrêtées vendredi 29 novembre alors que la première était au volant. Sur son compte Twitter Eman Al Nafjan (@Saudiwoman) a publié des photos de leur périple dans les rues de la capitale saoudienne, Ryad, jusqu’à ce que la police les arrête :

SaudiNov

Elle en a aussi publié une vidéo sur Youtube.

Il s’agissait là d’une provocation planifiée, pour attirer l’attention, a ensuite expliqué Eman Al Nafjan. Une façon de relancer l’action, qui a été massivement suivie, en octobre, mais n’a pas fait évoluer le pouvoir saoudien (Voir : Saoudiennes au volant : l’heure du bras de fer).

Une nouvelle date d’action symbolique pour le droit des Saoudiennes à conduire a été fixée pour le 28 décembre. Et s’appuie déjà sur un clip en anglais, aux airs hollywoodiens, posté le 3 décembre sur Youtube.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?