Accueil International Les Saoudiennes veulent s’affranchir de la tutelle masculine

Les Saoudiennes veulent s’affranchir de la tutelle masculine

par La rédaction

Après deux mois d’activisme sur les réseaux sociaux, une pétition réclame l’abolition du système de tutorat masculin, « l’obstacle le plus considérable à la réalisation des droits » des Saoudiennes.


 

Des milliers de Saoudiennes et Saoudiens réclament la fin du système de tutorat masculin, qui inférorise les femmes. Lundi 26 septembre, la militante Aziza Yousef a présenté à la Cour Royale de Riad une pétition demandant l’abolition de ce système.

 

Une pétition signée en ligne par 14 000 hommes et femmes, a rapporté Aziza Yousef. Outre la pétition, la campagne avait également invité les Saoudien.ne.s à adresser directement des télégrammes au roi d’Arabie Saoudite.

Dans le royaume, les femmes ont en effet l’obligation d’être sous la tutelle d’un « gardien mâle » pour, entre autres, voyager hors des frontières, ouvrir un compte en banque et parfois travailler. Ce « système de tutelle masculine en vigueur dans ce pays du Golfe reste l’obstacle le plus considérable à la réalisation des droits de ses citoyennes », dénonçait l’ONG Human Rights Watch en juillet dernier.

Depuis la publication de ce rapport, des militant.e.s saoudien.ne.s ont investi les réseaux sociaux pour dénoncer ce système, notamment via les mots clés #TogetherToEndMaleGuardianship (« Ensemble pour mettre un terme à la tutelle masculine » ou encore #IAmMyOwnGuardian (« Je suis ma propre tutrice »), illustré par l’activiste culturelle Ms Saffaa.

 

Human Rights Watch rappelait en juillet que l’Arabie Saoudite, en tant que signataire en 2000 de la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), est « légalement obligée de mettre un terme sans délai aux discriminations envers les femmes, ce qui inclut l’abolition du système de tutorat masculin ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Arabie saoudite : faut-il lapider Starbucks ?

Abdallah, ce féministe

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire