Accueil MédiasBuzz Sexisme décomplexé de Gérald Darmanin au Sénat

Sexisme décomplexé de Gérald Darmanin au Sénat

par La rédaction

« Je me ferais un plaisir de passer une soirée, une nuit, une journée avec madame la sénatrice» Au  milieu d’un sujet grave, le ministre de l’Intérieur lance une lourde blague sexiste qui fait rire les sénateurs.

C’est sur un ton badin que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répondu à une question de la sénatrice Marie-Pierre de la Gontrie portant sur les droits humains. La scène se déroule dans la soirée du 17 septembre. Le ministre de l’Intérieur est auditionné par la commission d’enquête du Sénat chargée de l’évaluation des politiques publiques face aux pandémies. Il a déjà été interpellé parce qu’il ne portait pas le masque mais ne perd rien de sa désinvolture. La sénatrice socialiste Marie-Pierre de la Gontrie revient sur la polémique de l’interdiction de distribution de repas aux migrants dans le centre-ville de Calais. Après avoir expliqué qu’il pense à la protection des droits humains « de la population calaisienne qui vit des situations délicates », le ministre enchaîne en souriant : « Je me ferais un plaisir de passer une soirée, une nuit, une journée avec madame la sénatrice à Calais, à la rencontre des habitants… » Une sorte de simulation de drague lourde qui a stupéfait la sénatrice… mais fait rire pas mal de sénateurs dont le président de séance. Le « paternalisme lubrique » * dans toute sa splendeur.

Marie-Pierre de la Gontrie a posté l’extrait  sur Twitter avec ce commentaire : « Voilà comment le ministre Darmanin répond à une parlementaire ..femme …en pleine commission d’enquête …avec un petit sourire satisfait »

De quoi enrichir la batterie de casseroles sexistes du ministre

Sur Twitter, la linguiste Laetitia Veron décrypte le sexisme du comportement du ministre et de l’assemblée qui rit

Sur le pouvoir et le sexe, (re)lire aussi ce que disait Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook au moment de l’affaire Weinstein :   Violences sexuelles : « C’est le pouvoir, imbécile »

Lire aussi dans Les Nouvelles News

AFFAIRE DARMANIN : POURQUOI LA « PRÉSOMPTION D’INNOCENCE » EST HORS-SUJET
PARITÉ ET PATRIARCAT AU GOUVERNEMENT
MANIFESTATIONS CONTRE LE SEXISME ET INERTIE

Et aussi : 

AU SÉNAT, « LA PALME DU MISOGYNE BEAUF »

NE RIEN LAISSER PASSER

*Les mecs lourds ou le paternalisme lubrique, Natacha Henry (Gender Company, nouvelle édition 2012) 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

Grosours 19 septembre 2020 - 13:45

Manque de répartie évidente de notre députée, j’eusse été elle, j’eusse répondu. « Mais pourquoi grand Dieu ce désir serait-il partager, je n’ai ni besoin d’appartement ni d’un coup de pouce dans une affaire judiciaire. Ce qui semble t-il est votre définition de préliminaires amoureux ! » Faut cogner sec dans ces cas là !

Répondre

Laisser un commentaire