Sexisme, homophobie, alcool et “sentiment de toute-puissance” : les maux du rugby néo-zélandais

Photo Alasdair Massie, Cambridge, UK [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Les comportements doivent “changer en profondeur”, admet la fédération néo-zélandaise de rugby, après un rapport qui dénonce les “comportements problématiques” à l’encontre des femmes et des sexualités autres qu’hétérosexuelles.


 

Les comportements dans le rugby néo-zélandais doivent se transformer en profondeur, pour devenir plus responsables et inclusifs, et tout particulièrement en matière d’égalité des sexes. C’est le message général d’un rapport remis jeudi 7 septembre à la New Zealand Rugby. Un exercice d’introspection pour la fédération qui domine le rugby mondial.

Ce rapport de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php