Accueil CultureCinémaCannes 2022 Sorcière de grand-mère en fille

Sorcière de grand-mère en fille

par Valérie Ganne

La réalisatrice franco-portugaise Cristele Alves Meira ouvre la Semaine de la critique avec le magnifique portrait d’une fillette à « l’âme vivante ».

Premier rôle de la jeune Lua Michel

La Semaine de la critique est une sélection cannoise de critiques de cinéma, concentrée sur les premiers et deuxièmes longs métrages. Sept jeunes films comme les sept jours de la Semaine. Bien que fêtant sa soixante et unième édition, la Semaine est donc une fausse vieille dame. D’ailleurs une journaliste de 36 ans, Ava Cahen, a été élue déléguée générale cette année, rare femme dans le milieu des grands festivals internationaux.

Le premier film de la sélection 2022 est signé d’une réalisatrice que la Semaine suit depuis ses courts métrages : deux d’entre eux y ont été projetés ces dernières années. Cristèle Alves Meira, de nationalité portugaise et française a tourné « Alma Viva » au Nord Est du Portugal, dans un village de montagne familial. Salomé, petite fille en vacances, très proche de sa grand-mère, est confrontée à sa mort soudaine. Enfant silencieuse et tétue, elle voit les adultes se déchirer autour de la dépouille, et accueille l’esprit de cette grand mère à la réputation de sorcière. « Accepter de porter ces croyances au cinéma, de les rendre visibles, c’est une façon pour moi d’être dans la transmission, comme la grand-mère de Salomé qui s’inquiète de transmettre son savoir ancestral et secret à sa petite fille » explique la réalisatrice qui n’a pas hésité à faire jouer sa propre fille. « Salomé est accusée par les gens du village d’être « Bruxa » (une sorcière) parce qu’elle sort du cadre de la fillette gentille et raisonnable que la société impose aux femmes. Elle franchit les limites pour s’émanciper. » Les thèmes de prédilection de la jeune femme sont ici développés avec une grande poésie : le village, la nature, la frontière poreuse entre les morts et les vivants, la force de l’enfance, dans un récit d’une originalité folle.

« Alma Viva » de Cristèle Alves Meira. Avec Lua Michel, Ana Padrao, Jacqueline Corado. 1h25. Portugal / France / Belgique. Prochainement en salles en France Cannes 2022/Semaine de la Critique.

Laisser un commentaire