Sortir du silence sur les violences sexuelles en 140 signes

Illu_Ididnotreport__Auteur_-_NigsbyInitiés par une féministe anglaise, de nombreux et poignants témoignages de violences sexuelles sont publiés sur le réseau social Twitter. Leurs auteures expliquent pourquoi elles se sont tues.


 

« Je n’ai pas porté plainte parce que je sortais avec lui, nos parents étaient meilleurs amis, nous étions amis depuis l’enfance. Et je ne savais pas comment le dire ». Depuis lundi soir, les témoignages de ce type sur le silence qui entoure les violences sexuelles se multiplient sur Twitter. Des messages édifiants sur l’extrême difficulté de parler de la question.

Je n’ai pas porté plainte…

Le mouvement a été lancé par la bloggeuse de “London Feminist” suite à une discussion…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php