Accueil Politique « Une spectaculaire convergence des profils migratoires entre hommes et femmes »

« Une spectaculaire convergence des profils migratoires entre hommes et femmes »

par vincimoz

VisaCaireDepuis 5 ans les immigrés en France sont en majorité des femmes, relève l’Ined. Et elles « sont de plus en plus souvent des célibataires ou des ‘pionnières’ qui devancent leur conjoint ».


 

 Les immigrés en France sont désormais majoritairement des femmes. Et elles « sont aujourd’hui remarquablement similaires aux hommes ». L’Ined analyse ce constat dans sa dernière enquête « Population et sociétés ». Dans les années 1960, les immigrés (les personnes vivant en France mais nées étrangères à l’étranger) étaient à plus de 55% des hommes. Depuis 2008, les femmes sont majoritaires.

L’Institut national d’études démographiques se penche sur les fluctuations historiques, depuis le début du 20ème siècle, des migrations masculines et féminines. Elles ont longtemps dépendu de l’immigration de travail – celle des hommes – et du regroupement familial – qui voyait arriver des femmes. Mais ces dernières décennies « la France a été le théâtre d’une spectaculaire convergence des profils migratoires entre hommes et femmes », note l’Ined.

Célibataires et « pionnières »

De plus en plus les femmes migrent en France pour elles-mêmes, pour travailler. Elles « sont de plus en plus souvent des célibataires ou des ‘pionnières’ qui devancent leur conjoint. » Ainsi, « alors qu’avant 1974 elles représentaient seulement 16 % des immigrés arrivés sans leur conjoint, elles en représentent 42 % depuis 1998. La part des femmes dans la population des immigrés célibataires est passée dans le même temps de 23 % à 47 %. »

Les exilés politiques comptent également autant de femmes que d’hommes. Tout comme les personnes migrant en France pour y faire des études. En 1980 encore les femmes ne représentaient que le quart de ces étudiants. « La scolarisation croissante des femmes dans leur pays d’origine et leur accès à l’enseignement supérieur » jouent sans doute par ailleurs « un rôle déterminant » dans cette spectaculaire convergence des profils entre immigrés hommes et femmes, relève l’Ined.

 

Photo : Accueil au service des visas au Consulat général de France au Caire © F. De La Mure – MAEE

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire