Accueil Sport Sport : « Les femmes plus émotives que les hommes »  ?  Le refrain sexiste ne passe plus

Sport : « Les femmes plus émotives que les hommes »  ?  Le refrain sexiste ne passe plus

par Camille Saint-Cricq

Kenny Shiels, le sélectionneur de l’équipe féminine de football d’Irlande du Nord, a expliqué la défaite de ses joueuses par l’émotivité. Après avoir reçu un torrent de critiques, il a présenté des excuses.

L’équipe d’Irlande du Nord a essuyé une lourde défaite (5 – 0) contre l’équipe d’Angleterre en éliminatoires pour la Coupe du monde 2023. Et leur sélectionneur de l’équipe, Kenny Shiels, n’a rien trouvé de mieux que d’expliquer les déboires de son équipe en conférence de presse avec des arguments sexistes : « Dans les matches féminins, vous aurez remarqué qu’il y a des schémas qui se répètent. Quand une équipe prend un but, elle en encaisse rapidement un second, a-t-il affirmé. C’est vrai à tous les niveaux des compétitions féminines, parce que les filles et les femmes sont plus émotives que les hommes, donc elles réagissent moins bien quand elles prennent un but. »

Dès le lendemain, il présentait des excuses dans un communiqué diffusé par la Fédération nord-irlandaise de football. Entre-temps, joueuses et joueurs avaient bruyamment dénoncé ces propos dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« Kenny Shiels dit des bêtises », a par exemple déclaré le joueur Ian Wright, en postant des photos de lui en larmes sur le terrain. Tandis que Siobhan Chamberlain affirmait : « Parler d’émotivité chez les femmes ! Cet homme n’a pas vu combien de fois j’ai pleuré sur un terrain de football »

Siobhan Chamberlain, ancienne gardienne des « Lionesses » a rappelé sur la BBC : « Il n’y a pas que dans les matches féminins, on voit ça aussi dans des matches masculins ».

La bonne nouvelle est que de tels propos font réagir. Il y a, ne serait-ce que dix ans, les propos du sélectionneurs seraient passés.

Des internautes ont aussi fait remarquer qu’une équipe masculine avait encaissé cinq buts bien plus vite que l’équipe féminine…

Laisser un commentaire