Accueil Médias Sportifs et sportives de l’année : la parité progresse

Sportifs et sportives de l’année : la parité progresse

par La rédaction

Comme Radio France, Le Parisien a féminisé sa sélection des sportifs/sportives de l’année. L’Equipe contourne la question en séparant champions et championnes.


 

« En cette année olympique, quel(le) sportif(ve) vous a le plus marqué ? » Le Parisien féminise à son tour son élection du « sportif de l’année ». L’an dernier, la sélection du journal ne comptait qu’une femme – Sandrine Soubeyrand, la capitaine de l’équipe de France de football demi-finaliste du Mondial – pour 9 hommes. Cette année, elles sont 4 parmi les 12 noms proposés : la judokate Lucie Décosse, la basketteuse Céline Dumercq, la nageuse Camille Muffat et l’athlète handisport Assia El-Hannouni.

Ces quatre sportives figurent également parmi les 6 femmes (pour 9 hommes) nommées dans la sélection de Radio France. Autant de médaillées d’or aux derniers Jeux olympiques et paralympiques. Reste à espérer que ce n’est pas l’éclat de ce métal qui a conduit cette année à une telle féminisation de ces listes…

Quant au quotidien sportif L’Equipe, il n’avait placé qu’une femme (Lucie Décosse, toujours elle), à la 8ème place, parmi les 10 lauréats de son classement 2011 du « Champion des champions ». Cette année, nouvelle donne : hommes et femmes font classement à part. C’est le champion olympique de judo Teddy Riner qui décroche le titre de « Champion des champions » décerné par les journalistes, tandis que Camille Muffat est la « Championne des championnes »… mais c’est Teddy Riner qui est cité dans le titre sur L’Equipe.fr. Et, des trophées spéciaux ayant été décernés en plus, Camille Muffat se retrouve entourée de 4 hommes à la une du quotidien.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire