Sundance bouscule le machisme du cinéma

par Arnaud Bihel
Concussion

© David Kruta. Concussion, de Stacie Passon, un des films les plus attendus en compétition au Festival de Sundance 2013

Au Festival du film indépendant, qui compte cette année autant de réalisatrices que de réalisateurs, une étude inédite vient souligner les inégalités hommes/femmes dans le septième art. Et le poids de l’argent.


 

Sundance fait la part belle aux femmes de cinéma. Le festival US de cinéma indépendant – qui se déroule jusqu’au 27 janvier – compte de nombreuses réalisatrices à l’affiche. Cette année la sélection officielle est même paritaire, une première. Ce qui ne l’empêche pas de s’interroger sur leur place dans le septième art.

Lundi 21 janvier, l’Institut Sundance, en partenariat avec Women in Film Los Angeles, a dévoilé une étude inédite, de grande ampleur, sur les « disparités de genre dans le cinéma indépendant » (voir ici en anglais).

Cette étude, menée auprès de plus de 11 000 professionnels, « montre qu’il y a une plus forte représentation des réalisatrices dans le cinéma indépendant par rapport à Hollywood – mais elle met également en évidence le travail qu’il reste à accomplir pour atteindre l’égalité », commente Cathy Schulman, présidente de Women In Film Los Angeles.

Quelques-uns des résultats :

– 29,8% des créateurs de films (réalisateurs, scénaristes, producteurs) sont des femmes.

– Elles ont davantage tendance à travailler dans la production, mais plus les places sont prestigieuses, plus elles s’effacent – elles sont bien plus souvent productrices déléguées.

– Elles réalisent des documentaire plus que des fictions : 34,5% contre 16,9%.

– Les femmes de cinéma jugent que les deux principaux freins à leurs progressions de carrière sont 1/ les barrières financières qui leur sont opposées et 2/ les réseaux dans l’industrie cinématographique, aux mains des hommes.

– Le top 100 des films au box office US, ces dix dernières années, ne compte en moyenne que 4,4% de réalisatrices. Sundance leur offre une bien meilleure visibilité : entre 2002 et 2012, elles représentaient 23,9% des réalisateurs à l’affiche du festival.

Cette année au Festival de Sundance, ce sont même la moitié des films états-uniens en compétition qui sont réalisés par des femmes, dans la catégorie Documentaires mais aussi dans la catégorie Fiction (8 sur 16).

On se souvient de la polémique qui a entouré le dernier Festival de Cannes, où tous les films en compétition pour la Palme d’or étaient des œuvres d’hommes (Lire : Cannes : le syllogisme du mépris). Aux prochains Oscars, tous les concurrents pour le titre de meilleur réalisateur sont aussi des hommes, ce que plusieurs voix aux Etats-Unis ont récemment dénoncé.

 

Le site du Festival de Sundance

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Pour les réalisatrices, Venise n’est pas Cannes

Les femmes aussi veulent faire le spectacle

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire